L’appui des femmes chrétiennes pour la paix et le désarmement

Appel mondial pour commémorer la Journée internationale des Femmes pour la paix et le désarmement (24 mai)
et le 75e anniversaire des Nations Unies

Extraits du Communiqué et de l’Appel transmis par Gisèle Turcot

À l’occasion de la Journée internationale des Femmes pour la paix et le désarmement, le 24 mai 2020, nous aimerions exprimer notre profonde inquiétude concernant l’impact humanitaire et économique de la pandémie COVID-19, l’aggravation de l’impact des conflits et de la violence armée, de dangers existentiels pour l’humanité et l’environnement causés par le changement climatique et les armes nucléaires.

La pandémie de coronavirus a indéniablement démontré que les problèmes clés de la sécurité humaine ne peuvent pas être résolus par des moyens militaires ou indépendamment par les nations, mais requièrent une coopération mondiale et une résolution non violente des conflits.

Le budget militaire mondial de 1 900 milliards de dollars (100 milliards de dollars uniquement pour les armes nucléaires) doit être substantiellement réduit pour mieux financer le budget de l’ONU (actuellement de 6 milliards de dollars) et soutenir la protection climatique, la santé publique, les économies résiliantes et ainsi mieux atteindre les Objectifs de développement durable.

En tant que législatrices, leaders religieuses et représentatives de la société civile de partout dans le monde, nous demandons aux gouvernements et responsables politiques de transcender les frontières nationales, les opinions politiques divergentes et les diverses croyances religieuses pour promouvoir l’intérêt commun de l’humanité.

Le monde s’est uni pour mieux combattre la pandémie du coronavirus. Construisons sur cette nouvelle base d’unité, et soyons les porteurs du flambeau pour un monde meilleur incluant la sécurité humaine pour notre avenir commun.

  • Les Parlementaires pour la non-prolifération nucléaire et le désarmement
    (Parliamentarians For Nuclear Non-Proliferation and Disarmament /PNND)

  • Le Lobby des femmes législatrices (Women Legislators’ Lobby / WILL)

  • Le Conseil mondial pour le futur (World Future Council /WFC)

______________

Plus de 240 femmes de 50 pays ont signé cet appel, dont une dizaine de leaders religieux du Québec et autres du Canada. Notre éveilleuse de conscience au Canada est Sœur Mary-Ellen Francoeur, des Sisters of Service, vivant à Toronto, qui milite depuis au moins une trentaine d’années pour l’abolition des armes nucléaires aux côtés de regroupements basés au Canada.

Entre autres signataires québécoises:
Pierrette Bertrand, OFSJ, Association des religieuses pour les droits des femmes /ARDF
Marie-Andrée Roy, La collective L’autre Parole
Louise Royer, Directrice de la pastorale sociale, archidiocèse de Montréal
Gisèle Turcot, SBC, Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal et Femmes et Ministères

Pour donner son appui à l’Appel publié le 24 mai 2020, contacter info@PNND.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.