Réaction de WOW aux conclusions du Synode amazonien

Pourquoi la reconnaissance du ministère des femmes nécessiterait un complément d’étude

La Women’s Ordination Worldwide (WOW) est déçue, mais pas vraiment étonnée, d’apprendre que le Synode d’Amazonie a conclu que certains hommes mariés auront le feu vert pour être ordonné prêtres alors que le ministère des femmes restera marginalisé et nécessitera de nouvelles études.

On nous dit que l’ouverture de l’ordination d’hommes mariés dans la région amazonienne est une reconnaissance du leadership sacramentel qui émerge de la communauté. Mais la communauté ecclésiale comprend également des femmes et ce sont des femmes qui assument actuellement la majorité des rôles ministériels et sont déjà reconnues comme leaders par les personnes qu’elles servent.

Pourquoi l’Église doit-elle rouvrir une commission sur les femmes diacres alors que les preuves historiques du diaconat pour les femmes sont abondantes et que l’appel lancé à ces dernières, même dans le hall du Synode, est très clair. Pourquoi l’Église doit-elle poursuivre la « création de nouveaux ministères pour les femmes » comme si elle traitait les femmes comme un sous-groupe exigeant des chemins exceptionnels et des catégories distinctes pour leur travail; ceci sans se confronter au fait que les femmes vivent déjà des vocations à la fois sacerdotale et diaconale et devraient être ordonnées. Cette disparité flagrante dans le traitement des vocations et du ministère masculins et féminins est un renforcement de préjugés séculaires et un coup dur pour la majorité des catholiques qui ont osé espérer que cette fois-ci les choses pourraient être différentes.

L’ajout d’hommes mariés au ministère sacramentel en Amazonie repoussera encore davantage les femmes que le Synode reconnaît actuellement comme faisant ce travail. Cela renforce les préjugés et rappelle l’évincement de femmes dont le leadership spirituel sera sacrifié au nom de Dieu, mais pour les hommes.

Le 29 octobre 2019
***
Contacts pour la presse :

Kate McElwee: 39 393 692 2100; kmcelwee@womensordination.org
Miriam Duignan: 44 7970 926910; miriam.duignan@wijngaardsinstitute.com
Therese Koturbash: 1 204 648 5720; t.m.koturbash@gmail.com

Lettre traduite par Pauline Jacob
Source : http://womensordinationcampaign.org/press-releases/2019/10/27/wow-responds-to-the-amazon-synod-conclusion-that-womens-ministry-requires-further-study

1 thought on “Réaction de WOW aux conclusions du Synode amazonien

  1. Il semble qu’ils ne se rendent pas compte de ce non-respect de la femme depuis des siècles et n’aident sûrement à l’évolution de ce problème dans le monde : viols – non-respects habituels – c’est tellement ancré en eux qu’ils ne voient pas que c’est « péché mortel » la non-reconnaissance « des êtres humains création de Dieu. …….. Il n’y a plus à attendre; « exigeons » et faisons une grève générale. Et demandons d’urgence à l’Esprit Saint de les éclairer pour faire évoluer notre planète.

    ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.