Une première femme évêque au Pays de Galles

joanna-penberthyUne autre première pour les femmes et pour l’Église anglicane : une femme est élue archevêque et siégera à la cathédrale Saint David au Pays de Galles. La chanoinesse Joanna Penberthy y deviendra la première femme évêque.  

Lorsque la province a autorisé l’ordination des femmes à l’épiscopat, toute porte de sortie pour les opposants a été rejetée. La Chambre des évêques a alors émis un code de conduite contraignant; il commence par l’affirmation selon laquelle « l’Église au Pays de Galles est pleinement et sans équivoque engagée à ce que tous les ordres de ministère soient ouverts également à tous et à toutes sans considération de sexe. » Et on y précise : « Quiconque est ministre au sein de l’Église au Pays de Galles doit être prêt à accepter que l’Église du Pays de Galles a rendu une décision claire sur la question. »

Toutefois, en bons Anglais, ils ont prévu des résistances et un accommodement avec une « clause de conscience ». Le Code reconnaît également que, pour des raisons de conviction théologiques, certaines personnes au sein de leur Église puissent être incapables en conscience de recevoir les sacrements ministériels de femmes évêques ou prêtres et ce, même si elles se situent à l’intérieur de l’enseignement et de la tradition de la communion anglicane. Il y aura donc des dispositions adaptées pour elles de façon à maintenir la plus grande communion possible dans ce contexte et favoriser l’épanouissement mutuel dans l’ensemble de l’Église au Pays de Galles. Cela inclut donc le droit pour les individus de demander un évêque ou un prêtre masculin lorsque nécessaire.

« Ceci est un moment historique pour l’Église du Pays de Galles car il n’avait pas été possible d’élire une femme évêque jusqu’à maintenant », a déclaré l’archevêque Barry Morgan. « Mais, poursuit-il, ce qui est vraiment important de souligner, c’est que Joanna n’a pas été élue parce qu’elle était une femme, mais parce qu’elle a été reconnue comme la meilleure personne pour être évêque. Elle a des dons considérables : elle est une excellente prédicatrice et communicatrice, elle peut entrer en relation avec les différents secteurs de la communauté, elle est chaleureuse, charismatique, c’est une prêtre attentionnée et quelqu’un remplie de joie. Joanna connaît ce diocèse; elle y a travaillé pendant 11 ans et a été chanoinesse de cette cathédrale de sorte qu’elle est en territoire connu. […] Le diocèse de Saint David est extrêmement chanceux de l’avoir comme prochaine évêque et je serai absolument ravi de la consacrer. »

Information recueillie par Gisèle Turcot et rédigée par Pauline Jacob

Source :
Drake, Gavin (2016, 2 novembre). Church in Wales appoints first female bishop [L’Église au Pays de Galles nomme une première femme évêque. Anglican Communion News Services [ACNS], [en ligne]. [http://www.anglicannews.org/news/2016/11/church-in-wales-appoints-first-female-bishop.aspx] (10 novembre 2016)

 
Ce contenu a été publié dans Oecuménisme par Pauline Jacob. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 15 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

Une réflexion au sujet de « Une première femme évêque au Pays de Galles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *