Jour de prière et de sensibilisation à la question de l’ordination des femmes et lien avec l’écologie

Crédit photo : We Are Church Ireland

Comme à chaque année depuis plus de 25 ans, des groupes à travers le monde soulignent l’importance de reconnaître l’accessibilité des femmes à toutes les formes de ministères par une journée de prière et de sensibilisation à la question de l’ordination des femmes. La date retenue est celle du 25 mars, fête de l’Annonciation. On souhaite honorer le « oui » de Marie à Dieu tout en célébrant les femmes qui osent dire : « Oui, je suis appelée à la prêtrise ».

Cette année, la Journée mondiale de prière tombe le même jour qu’un événement parallèle organisé par la Women’s Ordination Conference [WOC ] à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies. Cette journée a pour thème « Justice climatique, justice de genre et Église catholique ».

La Women’s Ordination Conference souligne que les effets du changement climatique sont surtout ressentis par les femmes. Celles-ci ouvrent la voie en proposant des solutions créatives à la crise climatique et, de la même manière, le leadership prophétique des femmes ouvre la voie à la création de changements indispensables au sein des structures de l’Église. La Women’s Ordination Conference invite à prier pour l’ordination des femmes tout en reconnaissant son lien profond avec le soin de la création.

Pour des raisons d’ordre pratique, la Journée de prière et de sensibilisation à la question de l’ordination des femmes est parfois célébrée à une date se rapprochant du 25 mars. En 2022, le 27 mars a été retenu pour souligner cet événement par certains groupes. Des individus et des groupes de militance pour l’accessibilité des femmes à tous les ministères unissent leurs voix pour que ce rêve deviennent un jour réalité. La Women’s Ordination Worldwide [WOW] s’est joint à la South African Roman Catholic Women Priests pour une célébration diffusée sur zoom le 27 mars.

En cette journée, rappelons-nous que « toute forme de discrimination […] doit être surmontée et éliminée car contraire à l’intention de Dieu », tel qu’évoqué dans Gaudium et Spes (1965).

Pauline Jacob,
Montréal, le 23 mars 2022

Pauline Jacob

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 20 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.
Ce contenu a été publié dans L'ordination des femmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.