Deux messages à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes

Nous publions, ci-dessous, un message de Femmes et Ministères et un message de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec adressés à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars dernier. Le thème retenu cette année L’avenir est féministe nous engage, tous et toutes, à relever des défis exigeants dans notre Église et la société sans oublier d’être solidaires des femmes qui luttent pour survivre, ici et ailleurs.

____________________________________________________

Le mardi 8 mars : Journée internationale des droits des femmes
dont le thème de cette année est : L’avenir est féministe!

Les défis qui nous attendent sont nombreux : l’égalité en Église, une vie digne pour tous les êtres humains, les enjeux d’ordre socio-économique, la parité dans la sphère politique à tous les nouveaux, les luttes pour le climat et notre survie, la solidarité à accroître pour sauver notre « maison commune », sans oublier la paix dans ce pays dévasté qu’est l’Ukraine là où les femmes fuient sous les bombes pour sauver leurs enfants et leurs vieux parents, ou sont soldates sur la ligne de feu, soignantes dans les maternités en sous-sol d’hôpitaux, se font couturières pour confectionner des vestes pare-balles, ouvrières pour fabriquer des cocktails molotov, consolatrices dans le métro de Kiev, ou sont encerclées dans la prison qu’est devenue Marioupol et autres cités, de par le monde, où se vivent de telles tragédies sans nom parce qu’inhumaines.

En ce 8 mars 2022, souhaitons-nous de continuer d’être des battantes afin de rendre notre monde meilleur. Et prenons le temps de nous réjouir pour nos accomplissements en nous souhaitant de plus grandes réalisations pour un avenir vraiment féministe. 

Belle célébration !

Joce-Lyne Biron, secrétaire
Pour le Conseil d’administration du réseau Femmes et Ministère

____________________________________________________

La Journée internationale des droits des femmes est l’occasion, pour les évêques, de renouveler leur engagement à véritablement écouter les femmes, à apprendre d’elles et à agir en partenaires coresponsables dans la mission d’évangélisation.

SALUONS L’ENGAGEMENT DES FEMMES DANS L’ÉGLISE AU QUÉBEC 

Nicolet, le 8 mars 2022 – Réunis en assemblée plénière, les évêques catholiques du Québec soulignent aujourd’hui la Journée internationale des droits des femmes en saluant l’engagement essentiel des femmes dans l’Église au Québec. Dans la vie des paroisses, des diocèses, des communautés religieuses, des instituts séculiers, des groupes de prière et des nombreux réseaux et mouvements qui animent le peuple de Dieu, les chrétiennes jouent des rôles de premier plan. 

Les évêques qui exercent leur ministère à travers l’ensemble du Québec souhaitent reconnaître de façon particulière le travail effectué à l’échelle provinciale par deux réseaux. 

En 2021, le Réseau des répondantes diocésaines à la condition des femmes a célébré son 40e anniversaire. Ce groupe partenaire du conseil Église et Société sensibilise les milieux ecclésiaux aux droits des femmes. Par des initiatives comme les formations « Violence en héritage? », pour contrer la violence conjugale, et les formations sur le langage épicène, le réseau participe au développement d’une pastorale qui reconnaît l’égale dignité des femmes et qui se veut plus sensible aux réalités vécues par elles. De surcroît, les répondantes diocésaines à la condition des femmes sont engagées dans plusieurs groupes communautaires et mouvements sociaux, dont le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII).

En 2022, c’est au tour du réseau Femmes et Ministères de célébrer son 40e anniversaire. Ce groupe interlocuteur du conseil Communautés et Ministères réunit des femmes et des hommes qui font la promotion de l’égalité en Église. Le réseau travaille notamment à la reconnaissance des ministères exercés par des femmes. Par ses interventions, ce réseau nourrit la réflexion et la discussion collective sur la place des femmes dans l’Église. Avec le pape François, il dénonce notamment le cléricalisme, qui « naît d’une vision élitiste et exclusive de la vocation et qui interprète le ministère reçu comme un pouvoir à exercer plutôt que comme un service gratuit et généreux à offrir. Et cela conduit à croire appartenir à un groupe qui possède toutes les réponses et qui n’a plus besoin d’écouter et d’apprendre quoique ce soit, ou fait semblant d’écouter1. » 

1 François, Discours d’ouverture de la XVe assemblée générale ordinaire du Synode des évêques, 3 oct. 2018. 

Ce message a été préparé par le conseil Église et Société de l’AECQ. 
Source : Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) 
Renseignements : Mgr Pierre Murray, C.S.S.
Tél. : 514-914-0553 
Courriel : pmurray@evequescatholiques.quebec 

Femmes et ministères
Les derniers articles par Femmes et ministères (tout voir)

A propos Femmes et ministères

Le réseau Femmes et Ministères travaille à la reconnaissance de tous les ministères exercés par des femmes dans une Église dynamique et missionnaire.
Ce contenu a été publié dans Les évêques et les femmes, Les femmes et l'engagement social chrétien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.