Démission de Marie Collins de la Commission pontificale pour la protection des mineurs [PCPM]

Le 1er mars 2017, Marie Collins, démissionne de la Commission pontificale pour la protection des mineurs (PCPM) instituée par le pape François. Cette Irlandaise, ancienne victime d’un prêtre pédophile, en était membre depuis les débuts (2014). Elle souhaite ainsi protester contre les résistances de certains dicastères à opérationnaliser les décisions prises. « Elle dénonce notamment ‟le manque de ressources, l’insuffisance des structures, la lenteur des avancées et la résistance culturelle” » (Senèze, 2017). « Dans sa lettre de démission au pape, citée par la commission, Marie Collins exprime sa frustration face au manque de coopération des bureaux de la Curie romaine avec la PCPM. Elle reconnaît l’engagement des membres de la commission et leur bonne volonté mais regrette ‟des reculs constants” dus à la ‟résistance” de ‟certains membres de la Curie vaticane” » (Kurian, 2017).

Information recueillie par Pauline Jacob le 2 mars 2017.
Sources :
Collins, Mary (2017, 1er mars). Exclusive : Survivor explains decision to leave Vatican’s abuse commission [Exclusif: une survivante explique sa décision de quitter la commission d’abus du Vatican]. National Catholic Reporter.
Kurian, Anne (2017, 1er mars). Protection des mineurs : Marie Collins démissionne de la Commission pontificale. Zénit.
Senèze, Nicolas (2017, 1er mars). Une victime démissionne de la Commission anti-pédophilie du Vatican. La Croix.

Trois femmes prennent la parole

Dans une vidéo qui fait partie de la série : Je suis protestant, Caroline Bretones, pasteure luthérienne, parle de son cheminement. Je suis protestant : Caroline Bretones, pasteur
 
 
Elizabeth Bolton, rabbin, parle de la place et du rôle des femmes dans la religion juive, dans un monde où le féminisme prend de l’ampleur : La place des femmes dans la religion. 
 
 
Anne Soupa parle des catholiques ouverts et tolérants et se dit en colère de voir leur religion confisquée par les intégristes et les identitaires : Cathos : pas d’amalgame!

Lettre ouverte de onze prêtre du diocèse de Cologne

Dans une lettre ouverte, un groupe de onze prêtres allemands de l’archidiocèse de Cologne a exhorté l’Église à ouvrir la prêtrise à la fois aux hommes et aux femmes et à rendre le célibat non obligatoire pour la prêtrise. Ces prêtres, tous ordonnés en 1967 après le concile Vatican II, signent une lettre ouverte sur la situation de l’Église. Ils y affirment que ça n’a pas de sens de continuer à prier l’Esprit saint pour les vocations tout en continuant d’exclure les femmes du ministère presbytéral. L’Église devrait, selon eux, mieux profiter des dons spirituels des hommes et des femmes sans les enfermer dans les limites du « droit de l’Église ».

Information recueillie par Pauline Jacob le 2 mars 2017
Sources : 
Hoffner, Anne-Bénédicte (2017). Onze prêtres du diocèse de Cologne publient une « lettre ouverte ». La Croix, [en ligne].

Pongratz-lippitt, Christa (2017, 13 janvier). German priests : open the priesthood to women, make priestly celibacy voluntary [Des prêtres allemands demandent d’ouvrir la prêtrise aux femmes et de rendre facultatif le célibat pour les prêtres]. National Catholic Reporter [en ligne].

Une porte vers la prêtrise s’entrouvre pour les femmes

Début février, la revue Jésuite La Civiltà Cattolica a publié (n°3999) un article audacieux questionnant, de façon pertinente, quelques-uns des verrous empêchant les femmes de vivre leur vocation à la prêtrise.

Cette revue, dont les épreuves sont relues, avant publication, par la Secrétairerie d’État, jouit d’une grande crédibilité et semble appuyée par le pape lui-même. Ainsi, à l’occasion de la parution du numéro suivant (n°4000), le pape, dans un entretien avec l’équipe de rédaction, a conforté leur travail et les a encouragés à être « une revue de pont, de frontière et de discernement, riche du regard du Christ sur le monde ». Pour le Saint-Père, une foi authentique implique toujours un profond désir de changer le monde. Lire la suite

L’évolution, ou plutôt… l’appropriation de mon ministère?

En cette Semaine de l’unité des chrétiens, voici le témoignage toujours d’actualité d’une prêtre anglicane, Holly Ratcliffe.
Ce texte a déjà été publié en janvier 2010 sur le site du réseau Femmes et Ministères.

Il me semble que faire une analyse du développement de mon ministère en tant que prêtre anglican se traduit moins sur le plan de l’évolution que sur celui de l’appropriation d’une foi crédible.

Lire la suite

Décès de Huguette Bergeron-Fortin

Huguette Bergeron-Fortin est décédée le 16 janvier au Centre d’hébergement Marie-Rollet de Montréal.
Huguette a été grandement impliquée auprès des familles et de l’Église catholique comme membre du Conseil Pontifical pour la famille. Détenant une maîtrise en théologie de l’Université Laval, elle a collaboré avec cette faculté ainsi qu’avec la Conférence des évêques catholiques du Canada et du Québec. Elle a aussi été partenaire étroite de l’Office de la famille du diocèse de Montréal. Elle a été directrice de la revue diocésaine Vivre en Église. Elle a également été membre du conseil d’administration de la revue L’Église canadienne. Elle est reconnue pour ses nombreuses engagements dans les secteurs hospitaliers, paroissial et au sein de l’organisme SERENA.

Outre son conjoint, Bernard Fortin, elle laisse dans le deuil ses trois enfants, ses sept petits-enfants, sa mère Thérèse Gervais et son frère Jean-Marc.
Nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Sources :
Diocèse de Montréal, Actualités
Gloutnay, François. Le blogue de nouvelles de l’Association des médias catholiques et œcuméniques [AMéCO].

Une nouvelle docteure répertoriée : Stéphanie Gravel

Félicitations à Stéphanie Gravel pour la défense de sa thèse pour l’obtention d’un Ph. D. en sciences des religions à la Faculté de théologie et de sciences des religions (Université de Montréal, 20 décembre 2016). Sa thèse s’intitule :  « Impartialité et neutralité : Étude de pratiques enseignantes en Éthique et culture religieuse au Québec ». Lire la suite

« Ni homme, ni femme  »

Résumé de la conférence de Michel Gourgues, o.p.
prononcée au Montmartre, le 1er décembre 2016, à l’invitation du Parvis de Québec
sur le thème « Ni homme, ni femme  »1 

Le Père Gourgues avait bien fixé les limites de son allocution dans un schéma structuré en trois grandes étapes, soit:

1. L’affirmation du spécifique chrétien sans référence au modèle socioculturel, soit «  Avant Paul ». – Années 30-50 (Ga 3, 28), et le Paul des années 50 (1 Co 7, 1-7; 1 Co 11, 2-16; 1 Co 14, 33-36)
2. La référence au modèle socioculturel coexistant avec l’affirmation du spécifique chrétien. Le Paul des années 60 « Que la femme soit soumise à son mari »  (Col 3, 18- 19; Ep 5, 21-24; Tt 2, 4-5; 1 P 3, 1-2)
3. La référence au modèle socioculturel et son importation à l’intérieur des communautés. L’après Paul (1 Tm 2,8-15)
Conclusion: « L’effet pervers du phénomène d’inculturation. » Lire la suite

Une solidarité indéfectible à l’égard des femmes

Rolande ParrotEn 1979, paraissait le livre vert du Conseil du statut de la femme [CSF]  Pour les Québécoises : égalité et indépendance. Sensibilisé dès lors à la cause des femmes tout en ayant un esprit critique, Mgr Bernard Hubert a démontré un soutien indéfectible à la condition des femmes jusqu’à la fin de sa vie. Sa lettre pastorale intitulée Une complémentarité réciproque témoigne de plusieurs initiatives prises sous sa gouverne dans l’Église de Saint-Jean-Longueuil. Lire la suite

Le Réseau des Forums André-Naud, 10 ans d’existence

sigle-rfanLe Réseau des Forums André-Naud [RFAN] fête son dixième anniversaire. Tel que décrit sur son site Web, le RFAN « rassemble des chrétiens et des chrétiennes engagés dans l’agir de l’Église catholique. C’est une organisation qui vise à promouvoir la liberté de pensée et d’expression dans l’Église. Il fournit à ses membres des ressources de formation et de réflexion permanente et un cadre souple pour une prise de parole publique, collective et responsable. » Le Réseau regroupe des équipes locale de Gatineau , Joliette, Montréal, Saint-Jean/Longueuil, Saint-Jérôme, Trois-Rivières/Nicolet. Lire la suite