Mémoire du christianisme social au Québec

Un excellent site Web, un projet du Centre justice et foi, a vu le jour : « Mémoire du christianisme social au Québec ». Toutes nos félicitations aux personnes qui l’ont pensé et créé.
Il comprend quatre sections : 1) les luttes ouvrières; 2) la solidarité internationale; 3) les femmes et la société; 4) les luttes écologistes.

La section « Luttes ouvrières », rappelle que « Les luttes ouvrières occupent une place de choix dans l’histoire du christianisme social, des cercles d’études aux prêtres-ouvriers, des mouvements d’Action catholique à la CTCC-CSN et des Chrétiens pour le socialisme aux Politisés chrétiens. »

La section « Solidarité internationale » souligne que « dans les années 1960 et 1970, divers organismes chrétiens plaident en faveur d’une redéfinition radicale de l’engagement social, dans une optique de solidarité internationale et de critiques du colonialisme, du capitalisme, de l’impérialisme et du militarisme. »

La section « Femmes et société » met en évidence le fait qu’ « un féminisme chrétien décomplexé émerge au milieu des années 1970. Comme leurs consœurs agnostiques ou athées, les féministes chrétiennes articulent leurs revendications autour de quatre pôles : le corps, le travail, la parole, le pouvoir. » Vous y trouvez plusieurs éléments historiques concernant l’engagement de femmes catholiques pour l’avancement de la cause des femmes dans l’Église et dans la société.

La section « Luttes écologistes » fait ressortir le fait que les chrétiens sociaux, « promoteurs d’une écologie intégrale faisant la jonction entre justice sociale et sauvegarde de la biosphère, […] ont progressivement hissé les enjeux environnementaux à l’avant-plan de leurs engagements. »

Ce site Web est une mine d’or qu’il vaut la peine de consulter pour les questions touchant le christianisme social au Québec.

Pauline Jacob
Montréal, le 21 décembre 2020

Ce contenu a été publié dans Les femmes en Église, Les femmes et l'engagement social chrétien par Pauline Jacob. Mettez-le en favori avec son permalien.
Alternative Text

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 20 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.