Mère Sainte-Anne-Marie, reconnue personnage historique

Marie-Aveline Bengle, mieux connue sous le nom de Mère Sainte-Anne-Marie, devient officiellement un personnage historique désigné par le Ministre de la Culture et des Communications du Québec, le 8 mars 2019. Sept autres femmes recevront cette reconnaissance le même jour, soit Maude Abbott, deuxième femme diplômée en médecine au Québec et première femme à y avoir enseigné la médecine; Elizabeth Carmichael Monk, l’une des premières femmes admises au Barreau du Québec; Thérèse Casgrain, l’une des principales artisanes de l’obtention du droit de vote par les femmes québécoises; Laure Gaudreault, une pionnière du syndicalisme dans le monde de l’éducation; Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, l’une des pionnières du mouvement féministe; Irma LeVasseur, première Canadienne française à exercer la médecine au Québec; Idola Saint-Jean, fondatrice de l’Alliance canadienne pour le vote des femmes du Québec.

À une époque où les jeunes filles n’avaient pas accès aux études supérieures, Mère Sainte-Anne-Marie joue un rôle clé dans la lutte pour leur droit à l’instruction. Elle est une pionnière de l’éducation supérieure pour les femmes, comme le rappelle la Conférence religieuse canadienne [CRC]. Devenue religieuse de la Congrégation de Notre-Dame, elle y sera enseignante, administratrice et fondatrice d’établissements scolaires dont le premier collège classique féminin au Québec en 1908.

D’abord enseignante, elle fait preuve de beaucoup de créativité dans la gestion de ses classes. Dans la foulée de la mission éducatrice de sa communauté, elle mettra toutes ses énergies pour que se réalisent les deux objectifs majeurs de son engagement, soit l’accès des femmes aux études supérieures et à l’université et le perfectionnement pédagogique des enseignantes. « En recherchant avant tout la compétence et l’excellence des religieuses enseignantes, elle s’est trouvée à contribuer de manière exceptionnelle à la promotion de l’instruction des femmes, car c’est en fondant des établissements destinés aux jeunes filles qu’elle a pu atteindre son but. », comme le rappelle Micheline Dumont.

À son décès, le 13 mars 1937, les drapeaux sont mis en berne à l’Université de Montréal. Il en sera de même dans des centaines d’établissements d’éducation et à la Commission des écoles catholiques de Montréal [CECM], Mère Sainte-Anne-Marie ayant été la première femme à faire partie de sa commission pédagogique. Cette grande figure du monde de l’éducation aura droit à des funérailles nationales célébrées à la basilique Notre-Dame de Montréal.

Pauline Jacob,
Asbestos, le 3 avril 2020

Informations recueillies par Annine Parent et Pauline Jacob.

Sources :

Conférence religieuse canadienne [CRC] (2019,13 mars). Mère Sainte-Anne-Marie, CND « Pionnière de l’éducation supérieure pour les femmes ». [https://crc-canada.org/biographies/mere-sainte-anne-marie-cnd/] (3 avril 2020)

Dumont, Micheline (2018). Bengle, Marie-Aveline, dite Sainte-Anne-Marie, Dictionnaire biographique du Canada, Volume XVI (1931-1940) [http://www.biographi.ca/fr/bio/bengle_marie_aveline_16F.html] (3 avril 2020)

Lessard, Mélissa (2019). Québec désigne huit pionnières québécoises comme personnages historiques. Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine [CDEACF], [en ligne].[http://cdeacf.ca/actualite/2019/03/12/quebec-designe-huit-pionnieres-quebecoises-personnages] (3 avril 2020)

Ministère de la Culture et des Communications du Québec (2019, 22 mars). Avis de désignation : Maude Abbott (1969-1940); Marie-Aveline Bengle, dite Mère Sainte-Anne-Marie (1861-1937); Elizabeth Carmichael Monk (1898-1980); Thérèse Casgrain (1896-1981) Laure Gaudreault (1889-1975); Marie Lacoste-Gérin-Lajoie (1867-1945); Irma LeVasseur (1877-1964); Idola Saint-Jean (1880-1945). Le Soleil, 28-29.

Ce contenu a été publié dans Les femmes et l'engagement social chrétien par Pauline Jacob. Mettez-le en favori avec son permalien.
Alternative Text

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 20 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

1 thought on “Mère Sainte-Anne-Marie, reconnue personnage historique

  1. Merci Pauline pour tout ce travail de reconnaissance de l’apport des femmes chrétiennes au dèveloppement de notre conscience d’ êtres égales à nos frères
    dans l’exercice et la pratique de notre foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.