Mary McAleese, chancelière du Trinity College et bien plus…

 

Crédit photo : Site Catholic Women Speak

Mary McAleese, ancienne présidente de l’Irlande (1997 à 2011) et défenderesse de l’accessibilité des femmes à toutes les fonctions et de la reconnaissance des droits de toutes les personnes quelle que soit leur orientation sexuelle a été élue chancelière du Trinity College de Dublin le 30 octobre 2019. En tant que chancelière, McAleese sera officiellement à la tête de l’Université, présidera les réunions du Sénat ainsi que les cérémonies importantes telles que les cérémonies d’ouverture et la remise de diplômes et de grades honorifiques. De plus, elle jouera un rôle clé dans la sélection des candidats à des diplômes honorifiques.

Mary McAleese détient un doctorat en droit canon de l’Université pontificale grégorienne de Rome. Elles s’est mérité le prestigieux prix de théologie catholique Alfons Auer Ethics Award 2019 pour sa recherche doctorale. Sa thèse, publiée récemment, constitue une analyse minutieuse du Code de droit canon de 1983 de l’Église catholique romaine concernant les enfants.

Femme de conviction, McAleese ne craint pas de s’afficher publiquement comme catholique et de s’exprimer franchement sur des questions litigieuses au sein de l’Institution catholique. On se rappelle son discours percutant lors de la conférence d’ouverture prononcée dans le cadre du colloque intitulé « Pourquoi les femmes comptenti » organisé par l’organisme Voices of faith le 8 mars 2018 » Elle osait y affirmer que l’Église catholique était depuis longtemps l’un des principaux vecteurs mondiaux du virus de la misogynie, qu’elle n’avait jamais cherché de remède alors qu’il en existait un disponible gratuitement qui se nommait « égalité ». Sarah Mac Donald du journal The Tablet rappelle que lors d’une table ronde à laquelle Mc Aleese participait avec Joan Chittister, le 4 novembre 2019, elle aurait déclaré qu’elle ne croyait pas que les femmes étaient une priorité pour le pontife argentin. « […] il a d’autres priorités et nous sommes assez loin sur la liste, me semble-t-il. Il dit de temps en temps des choses qui montrent une attitude davantage paternaliste qu’égalitaire envers les femmes. »

Mary McAleese est une femme forte, une femme très engagée socialement, une femme qui mérite les reconnaissances qui lui sont attribuées.

Pauline Jacob,
Asbestos, le 30 novembre 2019

Sources :

Deane, Thomas (2019, 1er novembre). Professor Mary McAleese to become Chancellor of the University of Dublin [La professeure Mary McAleese nommée chancelière de l’Université de Dublin]. Trinity News and Events.
McAleese, Mary (2018, 16 mars). L’heure du changement a sonné pour l’Église catholique. Femmes et Ministères.
McGarry, Patsy (2019, 31 octobre). Mary McAleese elected as chancellor of Trinity College Dublin [Mary McAleese élue chancelière du Trinity College de Dublin]. The Irish Time.
Molloy Cian (2019, 27 août). Mary McAleese wins Europe’s richest theology prize for her study of canon law [Mary McAleese remporte le prix de théologie le plus important d’Europe pour son étude du droit canonique]. Catholicireland.net.

i Titre original : «  Why women matter »

Ce contenu a été publié dans Portraits de femmes par Pauline Jacob. Mettez-le en favori avec son permalien.
Alternative Text

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 20 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.