Célébration d’envoi – Colloque sur l’accès des femmes aux ministères ordonnés

Célébration d’envoi
présidée par Annine Parent
texte: Marco Veilleux

Autour du symbole de l’eau : faisons mémoire de nos pleurs, de nos tristesses et de nos colères mais, surtout, célébrons nos espoirs de vie et de fécondité, la force des sources d’espérance et de dignité, les dynamismes d’affirmation et d’égalité dont témoignent cette prise de parole collective et les échanges que nous venons de vivre. Notre volonté de renouveler l’Église tire sa source de notre baptême commun, où nous avons tous et toutes reçu un Esprit de vie, de liberté, de responsabilité et de justice.

Debout

1) Chant d’entrée

Dieu nous a tous appelés (couplets 1, 2 et 3)
A 14-56-1 SM; T.: © CNPL/D. Rimaud; M.: J. Berthier (DMV 571)

2) Monition d’ouverture de la présidente

Chères soeurs, chers frères,

Nous venons de le chanter : nous sommes le Corps du Christ!
Au début de cette célébration, rappelons-nous que nous sommes toutes et tous baptisé(e)s dans son Esprit,
un Esprit qui libère la Parole, qui féconde nos espérances
et qui ébranle tout ce qui résiste au mouvement de la Vie…

Uni(e)s par cette foi commune, qui nous a porté tout au long de ce colloque,
traçons maintenant sur nous le signe de la croix :
Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

Arrivé(e)s au sommet de ce colloque qui nous a rassemblé autour d’une réflexion et d’un discernement sur le thème de l’accès des femmes aux ministères ordonnés, nous voulons maintenant priez ensemble (bref silence)…

Nous voulons porter dans la communion, devant Dieu et devant le monde, les tristesses et les angoisses, mais aussi les joies et les espoirs suscités par les dernières 24 heures que nous venons de vivre dans l’échange, le libre débat et l’amitié.

Tout au long de nos assises, au fur et à mesure des interventions qui ont ponctué notre route, cette table s’est « habillée » (faire un geste désignant la table en question).

La Parole de Dieu, une icône, un cierge allumé et des fleurs… Voilà les symboles du parcours qui nous rassemble et qui se poursuivra à travers les différents chemins qui se sont entrouverts, entre autres grâce au travail que nous venons de réaliser en ateliers.

Mettons-nous maintenant à l’écoute de la Parole de Dieu.

Accueillons-la en nous interrogeant : comment cette Parole se réalise, pour nous, aujourd’hui?

Tous s’assoient

3) Lecture biblique

Une lectrice provenant de l’assemblée + une acolyte qui porte le cierge allumé de la table

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates (3, 27-29)

Vous tous que le baptême a unis au Christ,
vous avez revêtu le Christ;
il n’y a plus ni Juif ni païen,
il n’y a plus ni esclave ni homme libre,
il n’y a plus l’homme et la femme,
car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.
Et si vous appartenez au Christ,
c’est vous qui êtes la descendance d’Abraham;
et l’héritage que Dieu lui a promis,
c’est à vous qu’il revient.

Parole du Seigneur

(bref temps de silence) La présidente et l’assemblée demeurent assis

4) Prières spontanées

Monition de la présidente

Saint Paul nous rappelle que le baptême est le fondement de notre unité et de notre égalité. Ce baptême fait de nous les membres à part entière du Corps du Christ, un Corps où il n’y a plus de division, de discrimination, d’exclusion, de sexisme, de racisme et de domination…

Prenons quelques instants, maintenant, pour exprimer comment ce texte résonne, pour nous, aujourd’hui.

J’invite les personnes qui le désirent à laisser monter, par une formule brève et spontanée, et sous la forme d’une prière de demande ou d’action de grâce, ce que ce texte suscite en nous…

Pour respecter notre horaire, nous prendrons, au maximum, cinq ou six interventions.

Intentions libres de l’assemblée

Après quelques intentions, la présidente invite l’animatrice de chant à reprendre le refrain Toujours assis

5) Rite de l’eau

[Immédiatement après le chant, trois participantes, issues de trois générations différentes, s’avancent dans l’allée centrale avec chacune une carafe d’eau. Rendues à l’avant, elles versent à tour de rôle cette eau dans la grande vasque – qui aura été placée sur la table dès le début de la célébration; puis elles retournent à leur place.]

Seule la présidente se lève

Monition de la présidente

À travers cette eau que des femmes de différentes générations viennent d’apporter, c’est tout ce qui nous habite, nos labeurs et nos déceptions, nos désirs de changement et nos aspirations, que nous voulons mettre en commun et offrir à Celui qui nous rassemble…

Recueillons-nous maintenant, Et ensemble, prions l’Esprit qui libère la Parole et ouvre les tombeaux du silence et des interdits…

(bref temps de silence)

6) Prière d’envoi en lien avec l’eau

La présidente s’avance derrière la vasque d’eau et prie ainsi:

Esprit de vie et de liberté,
souffle d’espérance et sagesse créatrice,
toi qui a été insufflé au coeur de l’homme et de la femme,
dès l’origine des temps,
toi qui accompagne la marche du peuple de Dieu jusqu’à nos jours,
toi qui guide la barque de l’Église sur les eaux du monde d’aujourd’hui…
mêle-toi à cette eau (la présidente plonge et retire sa main de la vasque)
féconde nos pleurs, nos tristesses et nos colères,
soit source d’espérance et de vie,
fait jaillir dans la communauté des disciples du Christ
les réflexions et l’action,
pour qu’avance son Royaume
où il n’y plus de division et d’exclusion,
mais où règne la justice et la reconnaissance mutuelle.

Esprit de vie et de liberté,
mêle-toi à cette eau (la présidente plonge et retire sa main de la vasque)
elle symbolise le labeur de tant d’ouvrières de la première heure,
qui ont oeuvré, et continuent de le faire,
au sein d’une Église et d’une société qu’elles aiment
et qu’elles veulent transformer,
afin de les rendre plus fidèles à l’Évangile et à la Vie,
capables de lire les signes des temps
et de renouveler leurs structures et leurs orientations,
conformément à l’Esprit du Christ.

Esprit de vie et de liberté,
mêle-toi à cette eau (la présidente plonge et retire sa main de la vasque)
qu’elle resurgisse en nous comme un torrent,
pour que les nouvelles générations d’hommes et de femmes,
construisent les chemins de l’équité et de l’égalité,
témoignant d’une Église solidaire et d’un monde renouvelé
où il n’y a plus ni Juif ni païen,
ni esclave ni homme libre
ni l’homme et la femme,
mais plutôt le reconnaissance et la communion de tous,
dans l’unité et l’intégrité d’une humanité réconciliée.

Telle une eau vive, frayant son chemin dans la pierre
de nos structures, de nos murs institutionnels et de nos traditions,
que l’Esprit intarissable de notre baptême,
nous lance sur les chemins de l’avenir,
poussé(e)s par un grand vent qui fait de nous
des sujets vivants, agissants et libres,
pour renouveler notre Église et notre société.

Nous te le demandons, par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen!

7) Aspersion de l’eau

Sur fond musical de Dieu nous a tous appelés
La présidente procède à l’aspersion de l’assemblée, aux quatre points cardinaux,
avec l’eau de la vasque et une gerbe de branche de cèdre.

8) Chant final

Dieu nous a tous appelés (couplets 4, 5 et 6)

Invitation à partager le verre de l’amitié

Maison Bellarmin, le 28 octobre 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.