Traite des personnes : le CATHII lance une campagne de sensibilisation à l’occasion de la Coupe du Monde de soccer en Afrique du Sud

Des communautés religieuses du Québec et d’autres groupes membres du Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) lancent cette semaine une campagne de sensibilisation en vue de contrer la traite des femmes et des enfants à l’occasion de la Coupe du Monde de soccer en juin prochain en Afrique du Sud. Il est reconnu que les événements sportifs d’envergure sont propices à cette forme d’esclavage moderne qui atteint chaque année de 700,000 à 2 millions de personnes.

Avec plus de 500,000 visiteurs internationaux attendus à la Coupe du Monde du 11 juin au 11 juillet prochain, on estime que «plus de 500 bandes criminelles sont susceptibles d’être impliquées dans la traite des personnes pour le commerce du sexe» (Frederico Links. Southern Africa : Human Trafficking and Prostitution to Surge Ahead of 2010 World Cup. Nambian, 2 Sept 2008).

Les membres de CATHII proposent une VIGILE DE PRIÈRE centrée sur l’événement sportif et ses conséquences sur la dignité de millions d’êtres humains. En solidarité avec les victimes, il est suggéré que cette Vigile soit réalisée le 11 mai prochain ou dans les jours qui suivent, un mois exactement avant l’ouverture des joutes de la Coupe du Monde. À l’intérieur de cette célébration, les gens pourront poser un geste concret en adressant une lettre à la FIFA (Fédération internationale de Football Association) afin d’exprimer leur préoccupation et demander aux dirigeants de prendre des mesures pour sensibiliser la population et éradiquer ce fléau social de la traite humaine. La vigile est une conception de Renaude Grégoire, adaptation, Mariette Milot.

D’autres grands événements sportifs feront aussi partie de cette conscientisation de CATHII, particulièrement le Grand Prix du Canada de Formule I qui se tiendra à Montréal du 11 au 13 juin prochain et le Grand Prix Automobile de Trois-Rivières qui aura lieu du 13 au 15 août 2010.

Ce texte a été publié dans PROXIMO  le 27 avril 2010