Hommage à sœur Juliette Létourneau (1920-2017)

Soeur Juliette Létourneau (Sœur Marie-de-Galilée) est partie à la rencontre du Seigneur le 1er avril 2017 à l’âge de 97 ans, dont 74 ans de profession religieuse. Elle était membre de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours.

Soeur Juliette est née à Saint-Paul de Montmagny dans une famille foncièrement chrétienne où se vivaient la charité, la justice, la droiture et l’honnêteté. Elle s’est investie dans l’enseignement à Saint Agapit, East-Broughton, Sainte-Germaine et Saint-Damien-de-Buckland où elle était directrice à l’École secondaire du Sacré-Cœur. Au diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, elle devient recherchiste et secrétaire pour un programme d’animation pastorale à la télévision de CFCM-TV. Par la suite, après un an comme secrétaire exécutive du Service diocésain de Pastorale au Diocèse de Québec, elle est nommée, pour une période de 11 ans, agente de recherche et de planification socio-économique au Gouvernement du Québec. Elle travaillera aux dossiers de l’égalité des chances pour les femmes dans la fonction publique et la délinquance adulte.

Après la première Année internationale des femmes en 1975, elle reçoit des supérieures majeures, réunies à Rome, le mandat d’agente de liaison pour le Groupe de travail des religieuses pour la promotion des femmes devenu plus tard l’Association des religieuses pour les droits des femmes. Avec sa sœur Jeannette, elle a participé aux rencontres internationales du Groupe de travail à Copenhague et à Nairobi.

De par ses engagements, elle a été invitée à écrire ou à donner des conférences sur les sujets suivants : « Monde féminin d’aujourd’hui et femme consacrée », mémoire de maîtrise en Sciences de la religion; « La religieuse au rendez-vous des femmes »; « Alternatives à l’emprisonnement : des portes à ouvrir »; « La femme et les valeurs chrétiennes » et « La Parole de Dieu au fil des dimanches. Commentaires et réflexions pour partages d’Évangile (Années A, B, C) », textes colligés et illustration à l’huile des graphiques de Jean-François Kieffer.

Après avoir été bénévole en soutien administratif dans deux Maisons de la Famille à Québec, elle prend sa retraite en 1995 à Saint-Damien où elle rend des services communautaires et s’adonne à l’aide aux devoirs et leçons.

Une grande reconnaissance à soeur Juliette pour son apport à la société, à l’Église et à la cause des femmes ! Nos plus sincères sympathies aux Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours et aux membres de la famille Létourneau.

Georgette Sirois

Voir aussi sur notre site  Reli-Femmes No  67 – Novembre 2009, page 6

Ce contenu a été publié dans Portraits par Georgette Sirois. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Georgette Sirois

Infirmière de formation, Georgette Sirois fait partie de la congrégation des Sœurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles. Membre du réseau Femmes et Ministères, de l’Association des religieuses pour les droits des femmes et du Comité des personnes associées de sa Congrégation, elle est également engagée à La Clarté-Dieu, organisme qui fait le lien entre la foi et les arts et s’intéresse à la mission du Parvis, lieu de parole pour la vitalité de l’Église de Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *