Un jeune prêtre et sa collaboration avec des femmes en pastorale

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.
À l’instar de mes confrères Guy Lagacé et Jacques Tremblay, j’ai eu une mère qui m’a fait découvrir le Seigneur Jésus dès ma plus tendre enfance. En effet, c’est sur les genoux de ma mère que j’ai appris le signe de la croix, le Notre Père et à faire une prière avant de m’endormir.

J’ai grandi dans une famille où les femmes ont été très présentes, avec deux sœurs cadettes avec lesquelles j’ai appris la patience et l’expression des émotions!

Grâce aux femmes qui ont été présentes tout au long de ma vie, je peux emprunter les mots de Gerry Boulet qui chantait : « Aujourd’hui je vois la vie avec les yeux du cœur, je suis plus sensible à l’invisible, à ce qu’il y a à l’intérieur. »

Depuis mon ordination, j’ai eu la chance de côtoyer des femmes de cœur qui m’ont évangélisé à leur façon grâce à leur leadership rassembleur, à la qualité de leur engagement à bâtir un monde meilleur, à leur bienveillance et à leur écoute compatissante.

S’il n’y avait que des hommes en Église, nous serions fortement handicapés! Merci à toutes celles qui osent prendre leur place en tant que disciples missionnaires et qui sont toujours des agentes de transformation d’une Église en marche!

Michel Dubé
Rimouski, le 8 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *