Micheline Savoie, une bénévole à Développement et Paix depuis 37 ans

Sortir du lot, oser parler

Depuis 50 ans Développement et Paix accompagne des millions de femmes et d’hommes en les aidant à accéder non seulement à la démocratie, mais en les soutenant dans leurs luttes pour défendre leurs droits à l’éducation, à la santé et à l’alimentation. Grâce à l’engagement de milliers de bénévoles et à la générosité de milliers de donateurs, ces hommes et ces femmes se lèvent et se tiennent debout devant les multinationales qui détruisent leur environnement.

Depuis 50 ans Développement et Paix prend parti pour la cause des femmes, les appuyant dans les différents projets qu’elles ont mis sur pied ici et là aux quatre coins de la planète.

Grâce à l’appui de Développement et Paix des femmes, non seulement du Sud, mais également du Nord, sont sorties du lot, ont osé parlé, ont revendiqué leurs droits à une vie de qualité pour elles-mêmes, leurs familles, leurs villages.

Donnez-leur vous-mêmes à manger : déjà en 1968, le thème de la 1re campagne du carême rappelait l’importance que les populations du Sud se prennent en main : Développement Paix n’enverrait pas de coopérants sur place, mais ferait des populations locales des partenaires que l’organisme appuierait. Donner à manger, n’est-ce pas ce que toutes les femmes font jour après jour pour nourrir leurs familles. Elles ont été de toutes les luttes, en voici quelques-unes :

  • – défendre leurs droits de propriété intellectuelle sur leur production textile (Afrique du Sud);
  • – squatter des terres inutilisées afin de donner un toit à leur famille (Brésil);
  • – empêcher les compagnies minières de déverser les produits toxiques dans les cours d’eau où elles puisent l’eau et où elles pêchent le poisson, source importante de leur alimentation (Afrique et Chili) ;
  • – combattre les multinationales vendant des semences génétifiquement modifiées (Afrique);
  • – mettre sur pied des coopératives pour la construction de réseaux pour avoir de l’eau potable (Philippines) ;
  • – créer des cuisines collectives dont le modèle a été importé jusqu’ici (Amérique latine).

J’ai eu la chance de rencontrer en Bolivie quelques partenaires féminines de Développement et Paix dont la mission était et demeure encore de promouvoir et d’exécuter des actions visant l’équité des femmes. Je vous nomme trois groupes qui m’ont particulièrement interpellée : La fédération nationale des travailleuses domestiques, le Bureau d’études juridiques et d’assistance sociale et Coderta (femmes en milieu rural).

Ces femmes m’ont toutes laissé ce message : « Vous êtes notre survie, ne nous abandonnez pas. » De ce voyage j’ai retenu pauvreté, ingéniosité et solidarité.

Ces femmes qui font beaucoup avec rien, continuent non seulement de m’interpeller, mais me soutiennent dans mon bénévolat à Développement et Paix.

Dans chacun de nos milieux respectifs (paroisse, communautés religieuses, résidences pour aîné(e)s, etc…) des bénévoles de Développement et Paix solliciteront notre appui à toutes ces femmes, au cœur du changement dans leur milieu. J’avais faim, j’avais soif (Mt 25, 30-40). Quelle sera notre réponse?

Au nom des 108 partenaires de Développement et Paix répartis dans 30 pays merci de votre solidarité!

Micheline Savoie
Le 24 février 2017 

Ce contenu a été publié dans Les propos de... par Micheline Savoie. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Micheline Savoie

Mariée depuis 46 ans, mère de 4 enfants, grand-mère de 7 petits-enfants et arrière grand-mère 6 fois, Micheline Savoie compte 7 années d’expérience en enseignement et 35 années comme agente de pastorale mandatée. Elles est membre de l’équipe PACEM (préparation au sacrement de mariage), bénévole au service de préparation au baptême dans sa paroisse, à Développement et Paix et au Service correctionnel canadien. Elle détient un B.A en enseignement et une maîtrise en théologie.

2 réflexions au sujet de « Micheline Savoie, une bénévole à Développement et Paix depuis 37 ans »

  1. Félicitations pour cet engagement en Église faisant toute la différence considérant les écarts très marqués et remarquables quant à la condition…. sociale, politique, religieuse de la femme à travers le monde…. Merci à Développement et Paix ou Paix et Développement pour son oeuvre mais aussi de nous sensibiliser comme de nous faire participer à la cause humanitaire mondiale particulièrement en ce temps de Carême de partage.

  2. Merci Micheline de ton beau et bon témoignage. Il me soutient dans mon engagement car actuellement, dans ma paroisse, Développement est méconnu ou n’a pas la cote: après 25 ans d’implications, dont la moitié avec de belles réalisations, nous traversons un désert… Alors on s’active ailleurs en espérant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *