Louise-Andrée Poitras, une femme engagée dans l’Église et dans la société

Louise-Andrée Poitras 2Louise-Andrée nous a quittés le dimanche 4 septembre 2016. Son départ touche de manière particulière le réseau Femmes et Ministères dont Louise-Andrée était membre. Nous voulons aujourd’hui rendre hommage à Louise-Andrée, à son engagement, à sa foi profonde dans notre cause et à son grand dévouement qui ne s’est jamais démenti.
Nous tenons à reconnaître sa contribution indéfectible à la cause des femmes en Église et à dire, aux membres de sa famille, notre affection pour notre amie. En ces moments difficiles, nous communions à leur peine qui est aussi la nôtre.

Femmes et Ministères est un regroupement autonome de femmes croyantes, fortement engagées dans la communauté chrétienne et particulièrement préoccupées de l’amélioration de la situation et du rôle des femmes dans l’Église, communauté de disciples égaux.

Alors qu’elle était fortement engagée dans sa profession d’enseignante de mathématiques, Louise-Andrée était déjà engagée dans la vie communautaire et à la paroisse de Sainte-Angèle-de-Saint-Malo, à Québec, notamment comme membre du comité de pastorale, du comité de liturgie, lectrice aux célébrations dominicales et très active à la société Saint-Vincent-de-Paul.

Par la suite, elle a participé au comité responsable des Conférences du Carême à la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec et a été très active au comité du patrimoine de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, à Québec, église à laquelle elle était très attachée et dont elle a contribué à faire admirer les trésors jusqu’à la fermeture du lieu de culte, ce qui lui a causé beaucoup de peine.

À la retraite, elle a donc poursuivi son engagement et sa militance, à temps plein, pour défendre les causes qui lui tenaient à cœur, et il y en avait plus d’une, et cela, par choix naturel, par vocation, ne ménageant ni sa disponibilité, ni ses efforts.

Femme d’action engagée pour la reconnaissance de la place des femmes en Église depuis une vingtaine d’années, Louise-Andrée a collaboré à l’action des répondantes de la condition des femmes, au diocèse de Québec, ainsi qu’à divers comités locaux ou régionaux qui s’intéressaient à cette question. Elle aura été une féministe convaincue, ayant à cœur l’égalité et la reconnaissance des femmes en Église et leur participation aux instances de décision. Pour elle, la discrimination subie par les femmes, dans la société comme dans l’Église, était contraire à l’esprit de l’Évangile; aussi, en faisait-elle une question de justice qui commandait la persévérance dans l’action.

Sa participation à Femmes et Ministères, depuis 12 ans, ajoutait une prise de position ferme pour la reconnaissance effective de tous les ministères exercés par les femmes en Église. C’était, pour elle, une question de première importance et nous tenons à souligner qu’elle en a témoigné plus d’une fois, dans les médias de Québec, à l’occasion d’événements interpellant notre Église.

Trésorière de Femmes et Ministères pendant plusieurs années, ses compétences y ont été grandement appréciées. Avec elle, aucun souci; tout était présenté avec grand soin et précision.

Nous n’oublierons pas l’accueil chaleureux qu’elle réservait aussi à toutes les personnes qui participaient aux activités de formation organisées par Femmes et Ministères et ouvertes à un public plus large, avec café, biscuits et autres surprises et le soin apporté aux préparatifs. Douée d’une intelligence pratique, Louise-Andrée était également une excellente planificatrice, assurant la responsabilité de tous les éléments de la logistique d’un événement dans ses moindres détails, ne ménageant pas non plus les démarches pour dénicher une salle où tenir nos réunions, à moindres coûts.

Louise-Andrée était animée par le désir de rendre service. Aussi, était-elle très disponible et généreuse de son temps, temps donné à ses nièces et neveux et à leurs petits-enfants qu’elle affectionnait plus que tout au monde et dont elle prenait plaisir à nous entretenir aux pauses-repas et aux soirées pendant lesquelles nous parlions de nous, pendant les moments de convivialité, dégagées de réflexions ou de travaux plus sérieux. Car, faut-il le rappeler, Louise-Andrée était sociable et de bonne compagnie; elle aimait bien rire et nous détendre, par exemple en nous entretenant des deux voyages annuels qui comblaient sa curiosité et son désir des découvertes et dont nous attendions le récit des péripéties à son retour.

À l’aise au volant de sa voiture, elle nous véhiculait d’un lieu de réunion à l’autre, ce qui nous dégageait des soucis de la route. Cette contribution à l’équipe de Femmes et Ministères était aussi fort appréciée, cela a déjà commencé à nous manquer depuis le début de la maladie de Louise-Andrée.

Nous voulons aujourd’hui reconnaître la contribution remarquable de Louise-Andrée au réseau Femmes et Ministères. Nous conserverons le souvenir d’une femme de cœur et d’esprit, d’une femme d’une immense générosité envers nous toutes, d’une militante dévouée et fidèle jusqu’au bout, à des engagements variés, tant professionnels et communautaires qu’ecclésiaux.

LOUISE-ANDRÉE, le terme de ta vie de voyagère, sur notre terre, étant venu, nous te portons maintenant dans nos cœurs, convaincues que tu sauras plaider notre cause auprès de l’Éternel.

Que Dieue t’accueille là où Il t’a réservé un coin de Paradis.

Puisses-tu demeurer, avec nous, outre tombe, dans une veille bienveillante et constante.

Et aussi pour cette contribution, en laquelle nous croyons,
Louise-Andrée,
nous te disons MERCI et AU REVOIR!

Le réseau Femmes et Ministères
par Joce-Lyne Biron




Une réflexion au sujet de « Louise-Andrée Poitras, une femme engagée dans l’Église et dans la société »

  1. J’ai appris dernièrement le décès de Mme Louise Andrée Poitras.
    La connaissant peu, mais sachant tout le cœur et le dévouement qu’elle a déployés dans différents engagements en Église, je veux souligner d’une façon particulière son implication et sa collaboration à la reconnaissance des femmes en Église en œuvrant au sein du réseau diocésain à la condition des femmes.
    Toutes mes sympathies à la famille, à ses proches et à toutes celles et ceux qui l’ont côtoyée dans différents engagements.

    Thérèse Duval
    Répondante à la condition des femmes
    Église catholique de Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *