Dieu/e Père et Mère

MarieL’historienne Adriana Valerio, une des premières femmes diplômée en théologie en Italie, est l’auteure de Miséricorde. Elle évoque, dans ce livre, le visage féminin de Dieu. « Dans la spiritualité juive, Dieu a un utérus : il est un Père miséricordieux. Pour cela la miséricorde est la dimension affective et gratuite de l’amour, comme celui de la mère avec son enfant. », affirme-elle , dans une entrevue réalisée par Marie Duhamel pour le compte de Radio Vatican. le 5 février 2015.

Elle souligne entre autres la même origine étymologique des mots « miséricorde » et « utérus ». Elle rappelle que Dieu « n’est pas présenté par Jésus comme un ″père tyran″ ou un ″juge impitoyable″, mais plutôt comme un Dieu ″Père miséricordieux″, un Père ­­­– maternelle, un père avec l’utérus, qui accueille inconditionnellement, qui donne à chacun la possibilité de commencer une nouvelle vie. »

Il est intéressant de se rappeler l’intervention de Jean Paul 1er, ce pape au court pontificat, lors de l’Angelus du 10 septembre 1978. Il disait de Dieu : « Il est papa ; plus encore Il est mère ».

Information recueillie et commentée par Pauline Jacob
Source : http://fr.radiovaticana.va/news/2016/02/05/adriana_valerio,_un_regard_féminin_sur_la_miséricorde/1206369

2 réflexions au sujet de « Dieu/e Père et Mère »

  1. Merci Pauline de nous rappeler cette vérité et l’étymologie du mot miséricorde! Cela fait bientôt 30 ans qu’on le répète, nous les théologiennes dites féministes, alors il serait temps qu’on se le dise partout dans le monde!!! En espérant que cela finisse par tomber dans l’oreille de notre pape qui pourrait le mentionner dans sa prochaine encyclique, puisqu’il veut développer une théologie des femmes!
    Nous n’attendons que d’être enfin connues et reconnues! A bon entendeuse salut!

    Hélène Businger-Chassot

  2. Je suis d’accord avec madame Businger-Chassot. Depuis le temps qu’on le dit, nous, théologiennes féministes… je suppose qu’un jour le pape François en arrivera là, compte-tenu de sa quasi obsession pour le thème de la miséricorde… Mais il le prendra à son compte… ce que nous avons fait comme théologiennes n’est pas reconnu par l’Église catholique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *