Un évêque en faveur d’une plus grande reconnaissance des femmes en Église

Paul-André Durocher 2Après une prise de position favorable au diaconat féminin, monseigneur Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, « récidive » par sa prise de position en faveur de la reconnaissance réelle et concrète de l’engagement des femmes en Église. Dans un texte publié par le supplément « Femme, Église, Monde » de L’Osservatore Romano du 2 février 2016, il invite à une plus grande présence des femmes au sein des instances permanentes de l’Église catholique afin que leur voix se fassent entendre dans les lieux de prise de décision.

Il essaie de proposer des pistes concrètes pour que s’amorcent de petits changements réels : « Sans mettre en œuvre de grands changements structurels, saisissons l’invitation du pape François à élaborer une vraie synodalité dans l’Église, où toutes les voix soient écoutées, [y inclus] celles des femmes ». Il reprend en quelque sorte le flambeau des évêques québécois et canadiens des années 1970-1980 qui ont, à cette époque, fait plusieurs interventions courageuses pour ouvrir la porte aux femmes dans l’institution eccésiale (voir à ce sujet Devoirs de mémoire. Femmes et évêques – un dialogue à poursuivre rédigé par Annine Parent, février 2013).
Pauline Jacob, Asbestos, le 6 février 2016

Sources :
1) http://presence-info.ca/article/eglises/davantage-de-femmes-dans-des-lieux-de-decision-demande-l-archeveque-de-gatineau
2) http://fr.radiovaticana.va/news/2016/02/02/mgr_durocher_veut_que_l%C3%A9glise_donne_plus_de_responsabilit%C3%A9s_aux_femmes/1205495
3) http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Vatican/Dans-l-Osservatore-Romano-Mgr-Durocher-veut-plus-de-femmes-dans-les-structures-d-Eglise-2016-02-02-1200737073

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *