« Concernant les femmes prêtres, ça ne peut pas se réaliser »

SIGLE WOC 3Dans l’avion le conduisant de Philadelphie à Rome, le pape François s’est fait demandé : « Allons-nous un jour voir des femmes prêtres dans l’Église catholique tel que certains groupes aux États-Unis le demandent et comme il y en a dans certaines autres églises chrétiennes? »
« Concernant les femmes prêtres, ça ne peut pas se réaliser. Le saint pape Jean-Paul II, après de longues et intenses discussions et une longue réflexion, l’a affirmé très clairement. Ce n’est pas parce que les femmes n’en ont pas la capacité. Regardez, dans l’Église, les femmes sont plus importantes que les hommes; parce que l’Église est une femme. C’est « une » Église et non « un » Église. L’Église est l’épouse de Jésus-Christ. Et la Madone est plus importante que les papes, les évêques et les prêtres. Je dois admettre que nous sommes un peu tard dans une élaboration de la théologie des femmes. Nous devons aller de l’avant avec cette théologie. Oui, c’est vrai. » (Pape François)

Le Women’s Ordination Conference [WOC] refuse d’accepter le statut « plus important », mais inégal des femmes dans l’Église catholique romaine. Cette reconnaissance préjudiciable des vocations est une injustice qui n’a d’autre nom que le sexisme.

Le pape François a finalement reconnu que les femmes sont exclues de la prêtrise, « non pas parce qu’elles n’en possèdent pas la capacité », mais à cause d’une métaphore patriarcale considérant l’Église comme « l’épouse » et le Christ-prêtre comme « l’époux ». Au XXIe siècle, ce concept désuet a été réfuté maintes et maintes fois comme une piètre justification d’une discrimination des femmes dans l’Église.

Alors que la hiérarchie de l’Église est en retard dans l’élaboration de sa propre théologie des femmes, le fait est qu’il existe de riches théologies profondément morales et inclusives des femmes, par les femmes et pour les femmes qui ont été publiées au cours des quatre dernières décennies par des féministes et des théologiennes de la libération qui prouvent le contraire.

Le pape Jean-Paul II a ignoré les conclusions de sa propre Commission pontificale de 1976 qui n’a trouvé aucune barrière biblique ou théologique contre l’ordination des femmes. Dans les quatre évangiles, Marie-Madeleine a été la principale témoin de l’événement central du christianisme – la résurrection du Christ. Les Écritures mentionnent aussi huit femmes qui ont animé de petites églises domestiques, comme Phoebée, Priscilla et Prisca. Malgré l’appel généralisé en faveur de l’égalité des femmes dans l’Église catholique, le pape Jean-Paul II a essayé en outre d’imposer le silence en interdisant officiellement la discussion sur cette question en 1994.

Le WOC est inspiré par l’appel de François au « dialogue sans crainte. » Toutefois, afin de donner l’exemple, il doit commencer par écouter les nombreuses femmes qui sont appelées à la prêtrise et être attentif à la douleur causée par le rejet de leurs dons par l’Église catholique. Tant que les femmes ne pourront être écoutées concernant leur appel à la prêtrise et participer comme êtres humains à part entière aux décisions de l’Église, l’Église catholique continuera à légitimer le sexisme.

Le rapport Shriver a révélé plus tôt ce mois-ci que 88% des catholiques aux États-Unis soutiennent l’ordination des femmes. Partout dans le monde, la majorité des catholiques aimerait que les femmes aient un statut égal aux ministres ordonnés : en France (83 pour cent), en Espagne (78 pour cent), en Argentine (60 pour cent), en Italie (59 pour cent) et au Brésil (54 pour cent), selon un sondage Univision 2014. En outre, actuellement, plus de 200 femmes ont été ordonnées ou s’y préparent à travers le mouvement Roman Catholic Women Priests [RCWP].

Adaptation française par Pauline Jacob du communiqué de presse rédigé par le Women’s Ordination Conference [WOC] le 28 septembre 2015

2 réflexions au sujet de « « Concernant les femmes prêtres, ça ne peut pas se réaliser » »

  1. Quoique l’Église soit l’épouse de Jésus Christ, rien n’empêche un serviteur ou une servante de l’Église pour agir comme Pasteur / Pasteure au sein de la communauté.

  2. *Toute Âme-Épouse de Jésus Christ est Épouse de LÉglise étant devenu *UN* avec Jésus Christ.*…et on ne cesse de nous dire «Vous êtes l’Église,Vous êtes EN Église…que de beaux mots…alors,si cela est vrai à leurs yeux qu’Ils agissent concrètement en appliquant la Vérité…il y aurait encore tellement d’arguments à donner!!!!!!!!!!!!!!!!! Personne ne peut mettre des MENOTTES…hi hi….au Saint-Esprit…Dieu est le Curé de L’Église et le pape Son Vicaire….alors…pas d’inquiétude. »Voici que L’ESPRIT souffle où IL VEUT ».*C*O*N*F*I*A*N*C*E* et *P*R*I*O*N*S*.Je vous salue Toutes et Tous et Je vous <3 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *