Un congrès international sur l’ordination des femmes

SIGLE 3e congrès de WOWLe troisième congrès du Women’s Ordination Worldwide [WOW] se tiendra à Philadelphie du 18 au 20 septembre 2015. Il a pour thème : « Gender, Gospel and Global Justice » [Genre, Évangile et justice universelle]. Il est, entre autres, supporté par Joan Chittister, moniale bénédictine bien connue. De nombreux  conférenciers et conférencières y apporteront leur contribution. Il sera possible d’y  retrouver :

*Teresa Forcades, surnommée « la religieuse la plus radicale de l’Europe ». Elle est une médecin catalane, une sœur bénédictine et une activiste sociale. Sa réputation internationale comprend sa politique sur l’indépendance catalane, sa critique de l’industrie pharmaceutique et ses écrits concernant la misogynie dans l’Église catholique romaine.

*Elisabeth Schüssler Fiorenza, théologienne féministe, écrivaine et professeure de théologie au Harvard Divinity School à Cambridge (Massachusetts). On lui attribue le mérite d’avoir inventé le mot « kyriarchy »  dans son livre But She Said : Feminist Practices of Biblical Interpretation.

*Mary Hunt, théologienne, auteure, cofondatrice féministe et codirectrice de Women’s Alliance for Theology, Ethics and Ritual [WATER] à Silver Spring (Maryland). Elle est l’éditrice de A Guide for Women in Religion: Making Your Way from A to Z..

*Theresa Kane, soeur de la Miséricorde [Mercy Sister], professeure et ancienne présidente de la LCWR. Elle interpella publiquement le pape Jean-Paul II, le 7 octobre 1979, pour lui demander d’inclure les femmes dans tous les ministères de l’Église.

*Tina Beattie, théologienne britannique, écrivaine et radiodiffuseure. Elle est professeure d’études catholiques à l’Université de Roehampton (Londres) et directrice du Centre de recherche Digby Stuart pour la religion, la société et l’épanouissement humain.

*Patricia Fresen, écrivaine sud-africaine et théologienne catholique romaine, détentrice d’un doctorat en théologie. Patricia Fresen a été excommuniée et expulsée de son ordre dominicain après son ordination l’intérieur du  Roman Catholic Womenpriests.

*Roy Bourgeois, avocat de la justice sociale, mis en nomination pour le Prix Nobel de la Paix 2010 et fondateur du SOA Watch Movement [SOA]. Il a servi comme prêtre catholique pendant quarante ans jusqu’à son expulsion pour avoir refusé de se rétracter concernant son soutien à l’ordination des femmes.

*Phyllis Zagano, érudite catholique et conférencière sur la spiritualité contemporaine et les problèmes des femmes dans l’Église. Elle est l’auteure de Holy Saturday: An Argument for the Restoration of the Female Diaconate in the Catholic Church [Le Samedi saint: un argument pour le rétablissement du diaconat féminin dans l’Église catholique].

Information recueillie par Pauline Jacob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.