Décès de Mgr Robert Lebel

Robert LebelMgr Robert Lebel, évêque émérite de Valleyfield est décédé le 25 mai 2015 à l’âge de 90 ans. Il fut délégué de la  Conférence canadienne des évêques catholique du Canada, au Synode sur La famille chrétienne  en 1980. Parlant au nom de la délégation canadienne, il avait souligné le besoin de renforcer la participation des femmes dans l’Église et la société. 

« L’état de soumission et d’oppression que subit la femme dans le monde est une situation de péché, le résultat du péché originel. C’est une situation de péché, donc une chose à corriger (…). C’est par fidélité à la parole de Dieu que l’Église doit reconnaître comme un fait positif le mouvement féministe moderne : il s’agit, dans son ensemble, d’un progrès de la civilisation et c’est un pas de plus dans l’instauration du Royaume. S’il y a un lieu où les appels à la libération de la femme doivent être entendus c’est bien dans l’Église de Jésus-Christ illuminée de la parole de Dieu. L’Église ne doit pas être à la remorque de la civilisation et des cultures, ni excuser ses retards… elle doit avoir une parole prophétique pour promouvoir toute forme de libération. »

 Toute notre reconnaissance à Mgr Lebel pour son appui et ses appels répétés pour faire reconnaître la pleine participation des femmes en Église.

2 thoughts on “Décès de Mgr Robert Lebel

  1. C’est avec tristesse que j’ai appris la mort de Monseigneur Robert Lebel. Animatrice de pastorale scolaire au secondaire, celui-ci m’autorisait à participer aux baptêmes de mes deux petits-fils. L’un comme homéliste au jour consacré à l’oecuménisme et dont la liturgie du jour présentait les dernières paroles de Jésus avant son Ascension : « Allez, enseignez, baptisez…». Le second comme ‘ministre extraordinaire du baptême’.

    Monseigneur Robert Lebel et monseigneur Charles Valois participaient à nos rencontres organisées par Femmes et Ministères sur la question de l’ordination des femmes au ministère ordonné. Tel qu’ils me l’affirmaient : « notre seule présence témoigne de notre position envers le ministère ordonné ».

    Grand Merci, Monseigneur Robert Lebel. Que la Sagesse divine vous accueille avec toute la dignité que vous méritez.

    Margo Gravel-Provencher, théologienne
    http://www.interinsigniores.com

  2. J’ai eu aussi beaucoup d’émotion à la nouvelle du décès de Mgr Lebel. Il a, selon mes souvenirs, toujours soutenu que la place des femmes dans l’Église devrait hanter la mémoire et la culpabilité des leaders tous masculins.

    D’ailleurs le texte ci-dessus devrait constituer son legs le plus important pour déverrouiller la Parole et les actes conséquents réclamés depuis des temps immémoriaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.