Virage 2000 – Les béatitudes

Rituel de sortie

Pour bâtir l’Église de demain

Ensemble, tissons symboliquement l’Église de demain.
(Prévoir 15 femmes dispersées dans la salle pour la proclamation lente des béatitudes)

o   Heureuses les femmes audacieusement éprises de l’Évangile de Jésus Christ qui ont le courage d’y être fidèles plus qu’en verbe ou en pensée, mais en actes véritablement.

o   Malheureuses celles qui dissocient les pensées, le cœur et les actes car elles ternissent la lumière de l’Évangile.

o   Malheureuses celles qui se taisent pour « avoir la paix », car elles entretiennent l’oppression.

o   Heureuses vous les femmes bafouées à cause de vos prises de parole. Par votre ténacité, la libération se construit.

o   Malheureuses serez-vous lorsque vous vous laisserez séduire par un discours qui vous dépossédera du sens de votre lutte.

o   Heureuses celles qui se libèrent de leurs oppressions dans une parole de pardon.

o   Malheureuses celles pour qui le pardon est démission.

o   Heureuses celles dont le cœur n’est pas endurci, et restent à l’écoute des femmes et de Dieu.

o   Malheureux ceux et celles qui perpétuent la pauvreté des femmes, car ils trahissent Dieu en ne reconnaissant pas officiellement la valeur sociale et économique du travail domestique; en refusant dans l’Église catholique le sacerdoce aux femmes parce que femmes; en gardant les femmes hors des lieux où se fabriquent les valeurs qui régissent leurs vies.

o   Malheureux vous qui semez la mort : haine et violence.

o   Heureuses celles qui crient pour déchirer le silence de la mort.

o   Malheureux ceux et celles qui ont le pouvoir d’endormir les cris.

o   Malheureuses celles qui sont facilement rassasiées des miettes qui tombent de la table sacrée; elles paralysent la croissance de l’Église.

o   Heureuses celles qui travaillent à pétrir le pain de l’autonomie, de l’égalité, de la solidarité. Ensemble,  elles nourriront la terre.

Chant composé par le trio Diadem : « Si on tissait ensemble »

Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble un tissu nouveau.
Tissu d’une société vivante et accueillante,
Plus juste et pacifiante.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble une chaîne nouvelle.
Chaîne magnifique, riche par ses couleurs,
Par ses fils fins et forts.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble des liens nouveaux.
Liens vrais et authentiques empreints de
Tolérance, d’amour et de respect.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble une trame d’amour.
Trame de nos désirs vers un rêve à bâtir
Au bout de nos efforts.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble un motif nouveau.
Motif qui émerveille, séduit et rassemble
La beauté de chacune.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble un monde nouveau.
Monde de liberté qui porte plein de vie
D’espoir et de tendresse.
Comme il ferait bon !
Si on tissait ensemble coude à coude.
Si on tissait ensemble un chemin nouveau.
Chemin qui nous conduit plus loin et de l’avant,
Chemin plein de lumière.
Comme il ferait bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.