Katia Batut, une nouvelle docteure en sciences des religions

Katia BatutMadame Katia Batut a soutenu avec succès sa thèse de doctorat intitulée Le Sionisme chrétien contemporain aux États-Unis. Entre religion et politique, le 3 juillet 2014. Cette thèse porte sur le sionisme chrétien américain, plus précisément sur le pasteur John Hagee, et sur les membres de son organisation (Christians United For Israel – CUFI) et de son assemblée Cornerstone Church.

Ce mouvement regroupe des évangéliques qui obéissent littéralement au verset 3 du livre de la Genèse, chapitre 12, selon lequel il est nécessaire de bénir Israël pour être béni en retour. La recherche s’intéresse au passage de la sphère religieuse à la sphère de l’engagement politique sioniste chez Hagee et son groupe, et aux facteurs à l’origine de ce passage. Il s’agit d’une co-tutelle de thèse, à l’Université de Montréal (sciences des religions, sous la direction de Solange Lefebvre) et à l’Université Bordeaux-Montaigne (études anglophones), sous la direction de Bernadette Rigal-Cellard.

Source : Université de Montréal – Faculté de théologie et de sciences des religions

Voir la liste de femmes docteures en théologie, sciences religieuses, droit canonique, sciences des religions, sociologie des religions et counseling pastoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.