Semeuses d’espérance prophétique

Un nouveau visage de la vie religieuse s’est manifesté à l’assemblée plénière triennale de l’Union Internationale des Supérieures Générales (UISG) tenue à Rome du 6 au 10 mai 2019: une forte proportion des 820 responsables de congrégations présentes proviennent de l’Asie et de l’Océanie, de l’Afrique et d’Amérique latine. Héritières des élans missionnaires et colonisateurs du Nord, ou membres de communautés autochtones, elles ont témoigné de leur présence dans des régions du monde où trop de luttes économiques et politiques laissent des humains abandonnés à leur sort. Lire la suite

Réactions au documentaire « Abus sexuels des religieuses dans l’Église catholique »

Montréal, 16 mai 2019

Membres de l’Association des religieuses pour les droits des femmes (ARDF), nous sommes profondément attristées, bouleversées et scandalisées à la suite du documentaire « Abus sexuels des religieuses dans l’Église catholique » diffusé les 25 et 26 avril derniers. Bien sûr, nous saluons le courage des femmes qui ont rompu le silence et fait éclater au grand jour combien la femme dans l’Église demeure, non seulement un être de seconde zone, mais carrément un objet que l’on peut utiliser à sa guise et, par surcroît, au nom de Dieu! Ce documentaire fait ressortir avec force l’instrumentalisation de la Parole de Dieu pour justifier des comportements pervers de certains clercs au pouvoir dévastateur dans un milieu encore patriarcal et phallocratique. Lire la suite

À quand une citoyenneté ecclésiale pour les femmes?

À l’heure où le droit à l’égalité et la laïcité de l’État sont au cœur des débats, la discrimination envers les femmes qui se vit dans l’Église catholique, soutenue par l’État, devrait nous faire réfléchir.

Depuis près de 50 ans, nous sommes témoins du déploiement des théologies et de la militance féministes chrétiennes. De nombreuses femmes ont cru que le jour viendrait où le statut des femmes dans l’Église catholique changerait. Or, nous assistons plutôt au blocage continu des relations de pouvoir dans cette Église, en dépit d’un contexte social qui a évolué en faveur des femmes. En effet, en 1964, par exemple, l’article 177 du Code civil, qui privait les femmes mariées de la disposition de leurs biens sans le consentement de leur mari, a été modifié. À la suite de l’abolition de l’article 174 du Code civil, en 1980, les premières générations de Québécoises ont pu se marier sans promettre obéissance à leur mari. Ainsi, le mariage ne signifie plus pour les femmes de renoncer à leurs droits. Lors du colloque Virage 2000 de Femmes et ministères, un réseau qui travaille à l’amélioration de la situation des femmes en Église, Hélène Pelletier-Baillargeon affirmait : « […] il paraissait déjà évident, à l’orée des années 1960, que la génération de nos filles, nées libres et égales dans la société civile, accepterait très mal cette dichotomie [dans l’Église] qui avait été le lot de leurs mères1. » Un tel écart, selon cette militante, ne pouvait que créer une forme de schizophrénie. Lire la suite

Tant qu’il le faudra : Femmes et Ministères a 35 ans

Nous traversons en Église une période de turbulences qui révèle des failles et appelle à une transformation profonde. La question de la contribution des femmes – et des laïcs – en fait partie. Les préparatifs et le déroulement du récent Synode sur la jeunesse ont été marqués par des requêtes qui disent haut et fort : fini le temps de tenir les femmes hors des débats, sans voix ni droit de vote. Lire la suite

Déclaration de l’UISG contre les abus de toutes sortes

L’Union Internationale des Supérieures Générales [UISG], qui regroupe 2 000 supérieures générales de congrégations religieuses féminines du monde entier, représentant plus de 500 000 sœurs, exprime sa profonde douleur et son indignation face au schéma d’abus répétitifs qui prévaut au sein de l’Église et de la société aujourd’hui.

L’abus sous toutes ses formes – sexuelle, verbale, émotionnelle, ou tout usage inapproprié du pouvoir dans une relation, portent atteinte à la dignité et au sain développement de la victime. Lire la suite

La « blessure ontologique » de l’Église catholique

Table ronde lors de l’assemblée générale du Réseau des Forums André-Naud
Maison de la Madone du Cap de la Madeleine, le 19 octobre 2018
Le rôle de la femme dans l’avenir du christianisme au Québec
(en compagnie d’Élisabeth Garant et Johanne Philipps)

Introduction

Lorsque que l’on m’a communiqué le thème de cette table ronde (Le rôle de la femme dans l’avenir du christianisme au Québec), j’avoue que j’ai sursauté…

LA femme? Vraiment?

J’ai donc failli intituler ma communication : LA femme n’existe pas! Lire la suite

Hommage à Raymonde Jauvin

Québec, le 15 octobre 2018

Aux religieuses de la Congrégation de Notre-Dame
Aux membres de la famille de soeur Raymonde Jauvin
À celles et ceux qui l’ont connue et aimée

Le départ à la rencontre de Dieu/e de soeur Raymonde Jauvin touche de manière particulière le réseau Femmes et Ministères dont elle était membre depuis 1985. Nous voulons aujourd’hui rendre hommage à notre soeur, Raymonde, à son engagement, à sa foi profonde dans notre cause et à son grand dévouement qui ne s’est jamais démenti. Lire la suite

Des femmes à bord du navire ecclésial

Qu’est-ce que les femmes peuvent attendre de ce pape qui, à peine élu en mars 2013, a suscité bien des espoirs. Le choix du nom de François, la simplicité de sa tenue vestimentaire et le style de vie à SainteMarthe ont donné un signal d’un changement d’époque. Ses interventions spontanées, un vent de fraîcheur. Un discours sur la joie de suivre le Christ a repris ses droits. Sa réponse aux journalistes sur les homosexuels –« Qui suis-je pour juger? » – a fait le tour de la planète. Ère de détente annoncée à bord du navire. Lire la suite

Trois femmes parmi les cinq nouveaux consulteurs de la Congrégation pour la doctrine de la foi

Le 21 avril 2018, dans la foulée de ses efforts pour donner un rôle plus important aux femmes dans l’Église, le pape François a nommé trois femmes, deux Italiennes et une Belge, parmi les cinq nouveaux consulteurs de la Congrégation pour la doctrine de la foi [CDF]. L’Osservatore Romano évoque ces nominations comme « une décision historique »: c’est la première fois que des femmes ou des laïcs sont nommés consulteurs de la CDF, la plus ancienne et la plus puissante des neuf congrégations vaticanes. Lire la suite