Visage féminin de l’Église de Rimouski

Dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski,  un colloque organisé par Mme Odette Bernatchez, responsable du Service diocésain de la Présence de l’Église dans le milieu,  et par M. Guy Lagacé, coordonnateur de la pastorale d’ensemble du diocèse. Ce colloque avait pour thème Visage féminin de l’Église!

Reconnaissant que les domaines d’implication dans lesquels y ont œuvré et y œuvrent toujours les femmes sont nombreux et variés, on a profité de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, pour souligner l’apport des femmes, dans l’histoire du diocèse.  Lire la suite

Élisabeth Turgeon, femme d’exception

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.

Soeur Jeannette Beaulieu décrit le parcours de la fondatrice des Sœurs des Petites-Écoles, qui seront appelées plus tard Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire. Elle l’a suivie depuis son arrivée à Rimouski le 3 avril 1875 jusqu’à son décès le 17 août 1881. Elle a fait état des toutes premières fondations en 1880 à Saint-Gabriel, à Port-Daniel et à Saint-Godefroi, trois paroisses qui étaient alors dans notre diocèse. La communauté s’est agrandie et les sœurs se sont retrouvées par la suite dans 90 paroisses, dans 9 diocèses du Québec, dans 6 provinces du Canada, enfin dans 12 pays. Lire la suite

Le partenariat homme/femme en Église

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.

Pour vivre heureuses et heureux et donner plus de vie à notre Église de Rimouski, les femmes et les hommes en Église devront continuer de s’efforcer, ensemble, de réfléchir, d’échanger, de proposer, de travailler à rendre plus crédible cette Parole de la Genèse : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (Gn 1,27).

C’est pour moi un grand honneur que d’être ici aujourd’hui, pour vous raconter une belle histoire, celle des femmes qui nous ont précédées dans l’aventure du Partenariat des hommes et des Femmes en Église. Lire la suite

Wendy Paradis, première coordonnatrice à la pastorale d’ensemble à Rimouski (2001-2004)

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.

Il y a encore tant à faire! Nous sommes appelés à innover pour construire un nouveau modèle de gouvernance de l’Église où la femme aura sa place à part entière. Je suis encore la seule femme présente à la table du Bureau de l’archevêque, haut lieu de décisions, au comité de nominations des prêtres, au conseil exécutif de la pastorale et à d’autres comités. L’enjeu de la complémentarité est essentiel! Lire la suite

Femmes à part entière dans l’Église – résumé

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.
(Texte-synthèse – 
Une version complète suivra)

Rappelons d’abord qu’au temps de Jésus, la femme était considérée comme une mineure du berceau à la tombe, toujours sous la tutelle d’un homme (père, mari, fils). D’où la vie de misère pour une veuve sans fils. Elle tire se reconnaissance dans la maternité. D’où le drame de la stérilité, toujours imputée à la femme. Elle ne peut, en réalité, traverser le seuil de sa demeure sans être voilée. Lire la suite

Travailler en coresponsabilité avec les femmes

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.

M. Justin Trudeau, premier ministre du Canada, a déclaré qu’il était féministe. Je sais bien que l’impact n’est pas le même si à mon tour je proclame que je suis féministe. Oui, je suis profondément féministe dans le sens de vouloir en toute circonstance l’égalité des hommes et des femmes, le respect mutuel. Le thème retenu pour ce 8 mars 2017, Un égalité sans limites, est fort à propos. C’est un droit fondamental qui est encore loin d’être honoré dans nos sociétés et dans notre Église catholique. J’y reviendrai. Quand on pense que le droit de vote des femmes n’a été obtenu au Québec qu’en 1940 et au Canada en 1948. Et ce droit fut obtenu après de chaudes luttes. Ce n’est qu’en 1948, qu’une femme était élue à l’Assemblée nationale du Québec, Mme Claire Kirland-Casgrain. Lire la suite

Les femmes de ma vie personnelle et professionnelle

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.

Si je prends la parole aujourd’hui, c’est que toute ma vie professionnelle et presbytérale a été une vie marquée particulièrement par la présence des femmes. D’abord, dans ma propre famille composée de 7 sœurs et deux frères et dans l’éducation reçue jusqu’à ma 11ième année d’une part. Et d’autre part, comme professeur universitaire, c’est surtout à des femmes en majorité que j’ai donné mon enseignement majoritairement à des femmes qui se préparaient à l’enseignement. Voilà pourquoi, j’aime commencer mes propos en citant la bibliste et théologienne, Anne Soupa : « La femme n’existe pas! Il y a des femmes différentes, particulières, qui toutes ont leur manière à elles de s’approcher du Seigneur. Certains discours ecclésiastiques sur « la femme » empêchent, en l’idéalisant, la rencontre avec des femmes concrètes, réelles ». Lire la suite

Un jeune prêtre et sa collaboration avec des femmes en pastorale

Présentation faite au colloque ayant pour thème Visage féminin de l’Église! dans le cadre des célébrations du150e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Rimouski.
À l’instar de mes confrères Guy Lagacé et Jacques Tremblay, j’ai eu une mère qui m’a fait découvrir le Seigneur Jésus dès ma plus tendre enfance. En effet, c’est sur les genoux de ma mère que j’ai appris le signe de la croix, le Notre Père et à faire une prière avant de m’endormir.

Lire la suite