Les femmes à part entière dans l’Église

Dans le cadre des célébrations de son 150e anniversaire, en cette année 2017, le diocèse de Rimouski s’est donné un logo portant l’inscription suivante :

L’Église diocésaine de Rimouski :
Nourrie par ses racines – Audacieuse pour l’avenir

Or, parmi les événements destinés à célébrer le jubilé, il y a eu, à l’occasion de la Journée de la Femme, le 8 mars dernier, un colloque sous le thème : Visage féminin de notre Église. Colloque au cours duquel j’ai livré une communication intitulée : « Les femmes à part entières dans l’Église », dont je prolonge la réflexion dans cet article. Lire la suite

La fraise théologienne – ou analyse du regard pontifical sur la moitié de l’humanité

Rita AmabiliDans ma vie, je me suis fait affubler de plusieurs surnoms. Celui de fraise n’en faisait pas partie; du moins pas avant la très belle affirmation du Pape François : « Les femmes sont comme les fraises sur un gâteau : il en faut toujours plus1! » 

Je ne saurais dire si j’apprécie plus cette assertion que l’autre : « La femme est la plus belle chose que Dieu ait créée » 2 Lire la suite

Levez l’interdiction à l’ordination des femmes – Lettre ouverte à François

Roy Bourgeois 2Cher François,
En 2012, après avoir servi comme prêtre catholique pendant 40 ans, j’ai été exclu de la prêtrise à cause de mon appui public à l’ordination des femmes. Mon exclusion de la prêtrise par le pape Benoît est survenue seulement cinq mois avant que vous ne deveniez notre pape. Lire la suite

« Concernant les femmes prêtres, ça ne peut pas se réaliser »

SIGLE WOC 3Dans l’avion le conduisant de Philadelphie à Rome, le pape François s’est fait demandé : « Allons-nous un jour voir des femmes prêtres dans l’Église catholique tel que certains groupes aux États-Unis le demandent et comme il y en a dans certaines autres églises chrétiennes? » Lire la suite

Le pontificat de François : inquiétant pour la cause des femmes

Odette Mainville 2Depuis le début de son pontificat, François ne cesse d’étonner par ses prises de position audacieuses. Les médias sont à l’affût de ses moindres faits et gestes. Partout on chante ses louanges. Son charisme rayonne sur le monde entier. Une brise nouvelle souffle donc dans l’Église et suscite les plus grands espoirs d’une réforme en profondeur au sein de l’institution. Lire la suite

Si tu t’appelais Françoise

Christiane LafailleUn départ qui se dérobe

Écrire sur le pape François et les femmes. Je repousse. Pousser encore. Expulser, expurger tous ces mots qui « gestationnent » et se congestionnent en moi. Je repousse le moment où je devrai m’asseoir; entrer en moi dans un corps à corps de l’âme et m’immerger dans les profondeurs de mes convictions, dans cette soif de justice qui est mienne. Cette soif jamais abreuvée, toujours là, et qui nage en moi de toute la force de ses membres, cherchant à fendre cette lame de fond devenue infranchissable. Lire la suite

Le pape François et la théologie féministe

Publié dans la revue guatémaltèque Alternativas, revista de análisis y reflexión teológica, n° 46, 2013, sous le titre El papa Francisco y la teología feminista, ce texte a été mis en ligne le 9 avril 2014 par DesveIadas. La version française a été publiée sur le site de L’Entraide missionnaire
Ivone Gebara

Introduction
Les attentes et les réalisations possibles

En quelques mois de pontificat, le pape François est devenu non seulement un phénomène médiatique, mais une sorte de catalyseur de nombreux espoirs, de trop nombreux espoirs peut-être. En général, nous pouvons observer que son image se construit de manière très positive. Dans la presse et dans divers articles, on trouve des expressions qui traduisent un enthousiasme contagieux. « L’espérance renaît dans l’Église »; « François, le pape des pauvres »; « La révolution de François dans l’Église »; « François, pape de la mondialisation », autant de formules qui indiquent une attente positive face à son pontificat. La majorité des théologiens d’Amérique latine, et des autres continents aussi, je crois, semblent enthousiastes à son endroit et n’hésitent pas à faire des pronostics sur les changements radicaux qui pourraient se produire. Il suffit de suivre ses charges à propos de la Banque du Vatican, ses dénonciations du luxe et de la politique des groupes d’intérêt, son projet de réforme de la Curie, pour comprendre que quelque chose de nouveau est en train de prendre forme. Chaque jour est un nouveau jour, même si nous conservons nos vieilles habitudes, et l’inattendu peut aussi bien nous étonner agréablement que nous décevoir. Lire la suite