Les 40 ans de L’autre Parole interpellent l’ensemble de la société

Marie Bergeron

Les 19  et 20 août derniers se tenait le colloque marquant le 40e anniversaire de la Collective L’autre Parole.

L’autre Parole est une Collective de femmes féministes et chrétiennes actives au Québec depuis 1976. Nous nous sommes donné un espace pour vivre, repenser et célébrer le message libérateur des évangiles. Conscientes des liens étroits qui existent entre toutes les formes de domination tant civiles que religieuses, nous travaillons

  • à nous réapproprier la tradition chrétienne, ses pratiques et ses discours;
  • à nous inscrire dans des réseaux de solidarité avec des personnes en quête de justice et d’égalité. (L’autre Parole, Qui sommes-nous?).

Lire la suite

« Ce que j’ai promis, je vais le faire »

Gisele Turcot 3« Ce que j’ai promis, je vais le faire »
(pape François) :
Une étude sur l’admission des femmes au diaconat

Le jeudi 12 mai 2016, le pape François a reçu en audience les 870 Supérieures générales réunies à Rome pour participer au congrès triennal de l’Union Internationale des Supérieures générales (UISG). L’association rassemble les deux mille responsables de communautés regroupées en constellations formées sur la base d’un ou de plusieurs pays. Lire la suite

Le pape François et les théologiennes

Louise MelançonLe pape François a fait plusieurs déclarations concernant les femmes dans l’Église, en particulier au sujet de leur grande invisibilité au Vatican. En septembre 2013, d’ailleurs, il nommait cinq femmes au lieu de deux à la Commission théologique internationale. L’année suivante, il répétait son désir de voir plus de femmes théologiennes actives dans l’Église. Lire la suite

Pousses d’espérance…

Christiane LafailleVoir des signes d’espérance pour les femmes en Église, voilà toute une question. Surtout lorsqu’on connaît tout ce qu’elles portent sur leurs épaules. Toutes les difficultés, les déceptions, les luttes, les tâches, les heures supplémentaires… D’ailleurs, un excellent ouvrage de Jeannine Deshaies Roy est paru en 2011 sous le titre : Le travail en Église : Résurrection ou burnout? nous montre que les femmes en Église ne sont pas épargnées par l’épuisement professionnel. Mais je crois tout de même qu’on peut discerner des pousses d’espérance. Cela demande une réflexion et c’est pourquoi j’écrirai à partir de ma propre expérience, de mon point de vue de femme de la génération X, chrétienne, féministe, agente de pastorale dans un diocèse précis. Lire la suite

Appeler sur l’Église le souffle de l’Esprit

Joce-Lyne Biron 2François se dit « convaincu de l’urgence d’offrir des espaces aux femmes dans la vie de l’Église ». Trouve-t-on, dans le discours de l’Autorité ecclésiale, l’obligation d’accorder un « espace » aux hommes qu’ils n’occuperaient pas déjà? N’y a-t-il pas un seul baptême, « unigenre », non différencié dans l’Esprit Saint? Si j’étais cet Esprit, je me révolterais de la réduction imposé à la vocation et à la mission des femmes dans l’Église. Lire la suite

La fraise théologienne – ou analyse du regard pontifical sur la moitié de l’humanité

Rita AmabiliDans ma vie, je me suis fait affubler de plusieurs surnoms. Celui de fraise n’en faisait pas partie; du moins pas avant la très belle affirmation du Pape François : « Les femmes sont comme les fraises sur un gâteau : il en faut toujours plus1! » 

Je ne saurais dire si j’apprécie plus cette assertion que l’autre : « La femme est la plus belle chose que Dieu ait créée » 2 Lire la suite

Le pontificat de François : inquiétant pour la cause des femmes

Odette Mainville 2Depuis le début de son pontificat, François ne cesse d’étonner par ses prises de position audacieuses. Les médias sont à l’affût de ses moindres faits et gestes. Partout on chante ses louanges. Son charisme rayonne sur le monde entier. Une brise nouvelle souffle donc dans l’Église et suscite les plus grands espoirs d’une réforme en profondeur au sein de l’institution. Lire la suite

Celles qui restent, celles qui partent….

Christiane LafailleMoi je connais des femmes qui sont probablement les dernières de leur espèce : des femmes salariées qui travaillent en Église. Elles sont dans l’achèvement d’un temps où il était possible de croire qu’une Église nouvelle, universelle, pourrait naître. Oui, au beau milieu des années 1980, nombre de ces femmes alors bénévoles impliquées en paroisse sont devenues agentes. La plupart se retrouvant en pastorale scolaire. Ainsi commençait l’âge d’or pour les générations de femme nées entre 1940 et 1960, car la possibilité d’être reconnues officiellement en Église s’ouvraient à elles. Lire la suite