Une porte vers la prêtrise s’entrouvre pour les femmes

Début février, la revue Jésuite La Civiltà Cattolica a publié (n°3999) un article audacieux questionnant, de façon pertinente, quelques-uns des verrous empêchant les femmes de vivre leur vocation à la prêtrise.

Cette revue, dont les épreuves sont relues, avant publication, par la Secrétairerie d’État, jouit d’une grande crédibilité et semble appuyée par le pape lui-même. Ainsi, à l’occasion de la parution du numéro suivant (n°4000), le pape, dans un entretien avec l’équipe de rédaction, a conforté leur travail et les a encouragés à être « une revue de pont, de frontière et de discernement, riche du regard du Christ sur le monde ». Pour le Saint-Père, une foi authentique implique toujours un profond désir de changer le monde. Lire la suite

Masculin-Féminin. Où en sommes-nous? – Décryptage d’une encyclique – recension

couv-masculin-femininUne recension du livre de Michèle Jeunet, Masculin-Féminin. Où en sommes-nous? – Décryptage d’une encyclique, BoD, 160 p. 30 juin 2016
par Sylvie de Chalus
Recension publiée sur le site Le comité de la jupe et reproduite avec les permissions requises

Masculin-Féminin, où en sommes-nous? est un livre de Michèle Jeunet, religieuse appartenant à l’Institut des Sœurs de Notre-Dame du Cénacle. Il est paru en juin 2016 aux éditions BoD – Books on Demand (https://www.bod.fr/livre/michele-jeunet/masculin-feminin–ou-en-sommes-nouso/9782322077274.html). Il porte en sous-titre Décryptage d’une encyclique, celle de Jean-Paul II, Mulieris Dignitatem (1988). D’emblée, le titre invite le lecteur à voir qu’il s’agit d’un rapport entre le masculin et le féminin et que cette question est insérée dans l’histoire. L’étude de l’encyclique est au centre, elle est précédée d’un rappel des textes les plus significatifs de la tradition, elle est suivie de références à des théologiens contemporains qui pourraient inspirer une autre approche de la question. Ce livre reprend un travail universitaire, un mémoire de maîtrise en théologie, allégé de ses notes et revu pour toucher un public plus large, ouvrage de vulgarisation au bon sens du terme. Lire la suite

Du dernier rang – recension

couv-du-dernier-rangUne recension du livre de Lucetta Scaraffia, Du dernier rang – Les femmes et l’Église, Salvator, 157 p. septembre 2016
par Anne Soupa
(Recension publiée sur le site Le comité de la jupe et reproduite avec les permissions requises)

Lucetta Scaraffia vient de publier un livre qui fait appel à son expérience, celle du « dernier rang » où sont indument placées les femmes dans l’Église. Son réquisitoire ardent est celui d’une historienne qui rappelle que le christianisme est profondément égalitaire dans sa conception des hommes et des femmes. De quoi applaudir des deux mains! Avec humour et finesse, elle partage ses nombreuses expériences de l’indifférence ecclésiale actuelle envers les femmes et entraîne son lecteur vers les éclairages inédits que sa grande culture permet. Lire la suite

Le Déni – commentaires d’un groupe de réflexion

COUV Le DeniÀ la suite de la lecture du livre Le Déni (Novalis, 2014), quelques membres de l’équipe de Femmes et Ministères de Québec vous présentent leurs impressions toutes personnelles.
Même si parfois le propos tenu par les auteures (Maude Amandier et Alice Chablis) peut vous paraître aride et subversif, il ne fait que refléter la dynamique séculaire maintenue encore aujourd’hui par le magistère de notre institution l’Église catholique à l’égard des Femmes.
L’équipe de Québec vous incite à prendre connaissance de cet ouvrage comme elles l’ont fait elles-mêmes. Les textes sont de Joce-Lyne Biron, Roger Labbé, Yvan Lajoie et Denise Pageau.

Denise Pageau pour le groupe de Québec

Le Déni – commentaires par Joce-Lyne Biron
Le Déni – évaluation de nos rencontres en lien avec la lecture du livre par Roger Labbé
Commentaires et réflexions sur le volume Le Déni par Yvan Lajoie
Ô… Bécassine… comme elle nous sied bien… par Denise Pageau

Le Déni – commentaires

Joce-Lyne Biron 2La lecture du Déni fait prendre douloureusement conscience, si ce n’est déjà fait, du mal engendré par le Magistère, qui se croit en possession de La Vérité, presque en toute chose. Et paraît-il que lui seul a la science exacte de l’interprétation du message évangélique! Nous vivons de cet héritage où toutes les écoutilles semblent avoir été fermées! Pourquoi? Lire la suite

Le Déni – évaluation de nos rencontres en lien avec la lecture du livre

roger-labbeD’abord, j’accepte que la Vierge Marie a joué un rôle irremplaçable et unique dans l’histoire du salut de l’humanité, en mettant au monde le Fils de Dieu . Elle devient, pour moi, une inspiration, au moment où elle adhère à la volonté de Dieu sur sa vie. Son attitude est avant tout celle de se laisser aimer et d’aimer. À noter que cela revient autant à l’homme qu’à la femme. En effet tous les deux disent dans le Pater : « Que ta volonté soit faite». Lire la suite

Commentaires et réflexions sur le volume Le Déni

yvan-lajoieLe Déni contient une argumentation solidement documentée qui tend à montrer que l’Église catholique a trop souvent, au cours des siècles, adopté une attitude infantilisante et humiliante envers les femmes. Contrairement à l’esprit d’ouverture, de respect et de compassion que Jésus a toujours manifesté à l’égard des femmes de son époque, l’Église catholique a préféré s’en tenir à la conception traditionnelle du rôle des femmes dans la société, prolongeant ainsi le schéma traditionnel des sociétés patriarcales de l’Orient. Lire la suite

Ô… Bécassine… comme elle nous sied bien…

denise-pageauSans doute, n’êtes-vous pas interloqués par le titre de ma réflexion. Loin de moi l’idée de vous choquer ou de vous offenser.
Voilà, qu’à la suite de la lecture du livre LE DÉNI, je prends connaissance de diverses données, concernant notre Église : sa structure, sa hiérarchie, son magistère, son pouvoir et bien sûr, son discours.
M’intéressant davantage à la Femme, je m’attarde donc à la perception que l’on s’en fait et au discours que l’on maintient à son égard.
De chapitre en chapitre, j’en suis sidérée. Sans être excessive dans mon propos, je qualifierais ce verbe de puéril, d’infantile et de méprisant. Faisant référence à des archaïsmes nébuleux, sexistes… et, c’est peu dire… Lire la suite

Dieu aime-t-il les femmes? – recension

couv-dieu-aime-t-il-les-femmesUne recension du livre d’Anne SoupaDieu aime-t-il les femmes?Médiapaul, Paris, 2012, ISBN : 978-2-7122-1248-3.
par Michel Couillard

Selon le site Internet Wikipédia, Anne Soupa, née le  1er avril 1947, est une bibliste spécialisée dans la vulgarisation biblique. Elle est cofondatrice du Comité de la jupe et de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones.
Le site Femmes et Ministères ajoute qu’elle est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, titulaire d’une maîtrise en droit et d’une maîtrise en théologie. Elle est, entre autres, auteure de Dieu aime-t-il les femmes? (Médiaspaul,‎ 2012), Douze femmes dans la vie de Jésus (Salvator, 2014) et François, la divine surprise (Médiaspaul, 2014).
Voici donc un résumé du livre en titre ainsi que ce qui me semble en être les forces et les faiblesses.
Je conclurai par des pistes de réflexion. Lire la suite

En tenue d’Ève. Féminin, pudeur et judaïsme – recension

COUV En tenue d'ÈveUne recension du livre de Delphine HorvilleurEn tenue d’Ève. Féminin, pudeur et judaïsme, Grasset, 2015, 200 pages.
par Marie-Thérèse Van Lunen Chenu
(Recension publiée sur le site FHEDLES et reproduite avec les permissions requises.)

Elle est la deuxième femme rabbin en France, à la suite de Pauline Bebe, dans le Mouvement du judaïsme libéral. Delphine Horvilleur nous donne ici un petit traité savoureux et plein de ressources. Il convoque le savoir, les réflexions approfondies et convaincues d’une croyante, ainsi que l’inventivité, les dons d’écriture et d’évocation d’une jeune femme moderne frottée à plusieurs traditions et cultures ; elle a fait en effet ses études de rabbinat aux États-Unis. Lire la suite