A propos Marco Veilleux

Diplômé en théologie de l’Université Laval, Marco Veilleux poursuit une maîtrise en théologie pratique, option Spiritualité et santé, à l’Université de Montréal. Il a été membre de l’équipe du Centre justice et foi et rédacteur en chef adjoint de la revue Relations, deux œuvres fondées et soutenues par les jésuites; puis délégué à l’apostolat social et adjoint aux communications pour la Province jésuite du Canada français.

La « blessure ontologique » de l’Église catholique

Table ronde lors de l’assemblée générale du Réseau des Forums André-Naud
Maison de la Madone du Cap de la Madeleine, le 19 octobre 2018
Le rôle de la femme dans l’avenir du christianisme au Québec
(en compagnie d’Élisabeth Garant et Johanne Philipps)

Introduction

Lorsque que l’on m’a communiqué le thème de cette table ronde (Le rôle de la femme dans l’avenir du christianisme au Québec), j’avoue que j’ai sursauté…

LA femme? Vraiment?

J’ai donc failli intituler ma communication : LA femme n’existe pas! Lire la suite

Transmettre le flambeau- Conversation entre les générations dans l’Église

couv-transmettre-le-flambeauDans la présentation de Transmettre le flambeau- Conversation entre les générations dans l’Église1, ouvrage qu’il a dirigé, Marco Veilleux en précise l’objectif :

Ce livre a précisément pour objectif de « faire mémoire » du souffle puissant qui traversait la période conciliaire et post-conciliaire. ll veut rappeler l’esprit de toute une génération qui a porté, chez nous, ce projet de réaliser une véritable « Église peuple de Dieu », une « Église communion » en tant que Corps du Christ. Alors que les acteurs et les témoins de cette époque se retirent, disparaissent et sont remplacés par des figures aux antipodes de cet esprit et de ce projet, ce livre cherche à favoriser un « passage ». Il veut permettre à des croyantes et des croyants de transmettre, à une nouvelle génération qui lui est solidaire de pensée et de vision, le flambeau de cette tradition ouverte et progressiste du catholicisme d’ici.

Avec les permissions requises, voici l’échange entre deux des six participants à cet ouvrage :

Une Église en mal de réconciliation par Élisabeth J. Lacelle 

Dans la tourmente de ce temps… espérer par Marco Veilleux


1- Veilleux, M. (Dir.), (2008).Transmettre le flambeau – Conversation entre les générations dans l’Église. Montréal : Éditions Fides.

Dans la tourmente de ce temps… espérer

Texte publié dans Veilleux, M. (Dir.), (2008). Transmettre le flambeau – Conversation entre les générations dans l’Église. Montréal : Éditions Fides et reproduit avec la permission de l’éditeur.

marco-veilleux3Valete! Vous terminez votre lettre par une formule latine traditionnelle de salutation et d’adieu –que l’on peut traduire par « portez-vous bien! » Cette formule nous relie aux générations passées de chrétiens. Une telle volonté d’affirmer et de cultiver les liens entre les générations nous inscrit, en tant que croyants, dans une mystérieuse communion qui traverse l’espace et le temps. Elle donne à notre foi une profondeur historique et spirituelle. Lire la suite

Célébration d’envoi – Colloque sur l’accès des femmes aux ministères ordonnés

Célébration d’envoi
présidée par Annine Parent
texte: Marco Veilleux

Autour du symbole de l’eau : faisons mémoire de nos pleurs, de nos tristesses et de nos colères mais, surtout, célébrons nos espoirs de vie et de fécondité, la force des sources d’espérance et de dignité, les dynamismes d’affirmation et d’égalité dont témoignent cette prise de parole collective et les échanges que nous venons de vivre. Notre volonté de renouveler l’Église tire sa source de notre baptême commun, où nous avons tous et toutes reçu un Esprit de vie, de liberté, de responsabilité et de justice. Lire la suite

Table ronde « Femmes en Église: un débat à relancer »

Le questionnement sur la place et le rôle des femmes dans l’Église catholique semble « en panne ». Cet enjeu – qui s’inscrit au sein de l’ensemble des revendications du mouvement des femmes – est pourtant incontournable pour l’avenir et la crédibilité du catholicisme. La Conférence religieuse canadienne le rappelait d’ailleurs à nos évêques, au printemps dernier, à l’occasion de leur visite ad limina. Pour faire le point sur la conjoncture actuelle et pour tenter de relancer le débat, nous avons donc convié quatre femmes à briser le silence. Lire la suite