A propos Micheline Laguë

Détentrice d'un Ph. D en théologie de l'Université d'Ottawa et d'un doctorat en théologie, grade canonique, de l'Université Saint-Paul, Micheline Laguë, m.i.c., est professeure retraitée de théologie de l'Université Saint-Paul. Ses recherches portent sur la spiritualité, les ministères, le partenariat hommes et femmes dans l'Église. Membre active du réseau Femmes et ministères, elle est coauteure de « Voix de femmes, voies de passage » (Éditions Paulines, 1995) et auteure de nombreux articles.

Elles prennent place : chronique de Micheline Laguë 1- Mise au parfum des dernières nouvelles « Femmes et Vatican »

Micheline Lague

Voici une nouvelle chronique qui fait connaître les paroles, les gestes et les événements qui témoignent de la mise en œuvre de la volonté du pape François de recourir aux compétences des femmes en divers domaines. Il suffit de relever, par exemple, la nomination, le 26 juillet 2014, de cinq théologiennes à la Commission théologique internationale qui en comptait deux jusqu’alors. Élisabeth Lacelle rend compte de la nouvelle tout en déplorant le fait que sur les 30 membres, on ne compte que sept femmes seulement. Lire la suite

Ma rencontre avec la pensée et les écrits de Madeleine Delbrêl

Comment je suis venue en contact avec la pensée et les écrits de Madeleine Delbrêl? Répondre à cette question me ramène 40 ans en arrière, période où je lis un premier livre de Madeleine. Mon récit se divise en deux parties. La première a trois points : raconter les circonstances de ma rencontre avec Madeleine; rappeler l’événement qui est à l’origine de ma décision de la faire connaître; relever les points de sa pensée qui me rejoignent davantage. Dans la deuxième partie, je relate la création du groupeLes Ami-e-s de Madeleine Delbrêl de l’Outaouais en 2004. Lire la suite

Le diaconat permanent pour les femmes: une question ouverte dans l’Église?

Introduction

La restauration du diaconat permanent par le Concile Vatican II est considérée comme une avancée dans l’Église. En 2010, on compte dans le monde près de 36,000 diacres permanents[1]. Les fidèles qui voient ces hommes ordonnés exercer leur ministère dans leur communauté se demandent bien si des femmes ne pourraient pas devenir elles aussi diacres permanents? À leur question légitime et pertinente, des autorités ecclésiales répondent qu’il s’agit même d’ « une question ouverte » dans l’Église.
Lire la suite

La Marche mondiale des femmes 2000- 2010 : participation des chrétiennes

Voilà que l’année 2010 aura une signification toute particulière pour le mouvement mondial des femmes. Pour la troisième  fois de son histoire, la Marche mondiale des femmes (MMF) appellera les femmes du monde à l’action, et ce, à l’échelle internationale. Entre le 8 mars et le 17 octobre 2010, les voix des femmes retentiront à travers le monde entier pour dénoncer la pauvreté et la violence faite aux femmes. C’est sous le thème rassembleur « Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche » que se dérouleront les activités.  Lire la suite

Une communauté de partenaires: l’Église

Micheline Lague

Le concept « partenariat » a le vent en poupe. On a recours à lui pour exprimer les termes d’une collaboration pour des projets de nature diverse : sociaux, économiques, communautaires, ou encore gouvernementaux. En sciences humaines, quelques disciplines se sont déjà emparées de lui, notamment la sociologie et la psychologie. De plus, le néologisme partenarial ou partenariale est souvent accolé au terme culture. La notion de partenariat implique au moins deux choses : le choix et l’égalité des partenaires. L’égalité comprise dans le sens où chacun des partenaires prend part à la décision définissant le type de collaboration réclamée de l’un et de l’autre, à la suite d’une entente mutuelle. Autrement dit, la part de chacun des partenaires dans le projet est décidée ensemble. Lire la suite

La non pertinence des catégories masculine, féminine, féministe en spiritualité chrétienne

Micheline LagueL’intitulé de l’article évoque les termes d’une problématique issue des mouvements contemporains, lesquels font désormais partie du paysage socioculturel et ecclésial. Le fait d’être femme ou homme détermine l’expérience de la vie et, par voie de conséquence, l’expérience spirituelle. Lire la suite

Femmes et célébration eucharistique, jalons historiques et symbolisme.

D’entrée de jeu, il nous faut affirmer que les femmes n’ont aucun rapport spécial à l’Eucharistie. Comme tous les membres de la communauté ecclésiale, les chrétiennes confessent la foi au Ressuscité, présent au milieu de l’assemblée qui fait « mémoire de la Cène ». Le Pain eucharistique est nourriture spirituelle et source de vie venues d’En-Haut qui les soutient dans leur marche vers plus d’humanité. Par le baptême, les chrétiennes ont « revêtu le Christ » (Ga 3,27) et elles sont appelées à Le configurer. Cette vocation est commune à tous les baptisés ; elle engage tout l’être afin qu’il soit sans cesse « renouvelé à l’image de son créateur » (Col 3, 10). Lire la suite