À propos de Ivone Gebara

Docteure en philosophie de l’Université catholique de Sao Paulo et en sciences religieuses de l’Université catholique de Louvain, Ivone Gebara travaille depuis plus de 35 ans à renouveler la théologie dans une perspective féministe. Elle a enseigné pendant 17 ans aux côtés de Dom Helder Camara. Elle est l'auteure de nombreux livres, articles et conférences, entre autres « Le mal au féminin - Réflexions théologiques à partir du féminisme » (Paris/Montréal, L’Harmattan, 1999).

Le pape François et la théologie féministe

Publié dans la revue guatémaltèque Alternativas, revista de análisis y reflexión teológica, n° 46, 2013, sous le titre El papa Francisco y la teología feminista, ce texte a été mis en ligne le 9 avril 2014 par DesveIadas. La version française a été publiée sur le site de L’Entraide missionnaire
Ivone Gebara

Introduction
Les attentes et les réalisations possibles

En quelques mois de pontificat, le pape François est devenu non seulement un phénomène médiatique, mais une sorte de catalyseur de nombreux espoirs, de trop nombreux espoirs peut-être. En général, nous pouvons observer que son image se construit de manière très positive. Dans la presse et dans divers articles, on trouve des expressions qui traduisent un enthousiasme contagieux. « L’espérance renaît dans l’Église »; « François, le pape des pauvres »; « La révolution de François dans l’Église »; « François, pape de la mondialisation », autant de formules qui indiquent une attente positive face à son pontificat. La majorité des théologiens d’Amérique latine, et des autres continents aussi, je crois, semblent enthousiastes à son endroit et n’hésitent pas à faire des pronostics sur les changements radicaux qui pourraient se produire. Il suffit de suivre ses charges à propos de la Banque du Vatican, ses dénonciations du luxe et de la politique des groupes d’intérêt, son projet de réforme de la Curie, pour comprendre que quelque chose de nouveau est en train de prendre forme. Chaque jour est un nouveau jour, même si nous conservons nos vieilles habitudes, et l’inattendu peut aussi bien nous étonner agréablement que nous décevoir. Lire la suite

L’élection d’un nouveau pape et l’Esprit Saint

Ivone GebaraDepuis l’attitude louable de Benoît XVI renonçant au gouvernement de l’Église catholique romaine se sont succédé des entrevues avec certains évêques et prêtres sur les stations de radio et de télévision dans tout le pays. Sans aucun doute, un événement d’une telle importance pour l’Église catholique romaine est une nouvelle importante et entraîne des prédictions, des élucubrations de différents genres, surtout au sujet de soupçons, intrigues et conflits internes au Vatican et qui auraient accéléré la décision du pape. Lire la suite

L’inquisition d’aujourd’hui et les religieuses nord-américaines

Une fois de plus, nous assistons ébahies à « l’évaluation doctrinale » ou plutôt au soi-disant appel à la surveillance ou à la punition menée par la Congrégation de la Doctrine de la foi à l’égard de qui, d’après elle, s’écarte de l’observance de la doctrine catholique correcte. Seule différence : aujourd’hui, ce n’est pas sur une personne qu’ils pointent leur doigt accusateur mais sur une institution qui rassemble et représente plus de 55,000 membres. Il s’agit de la Conférence du leadersphip de la vie religieuse féminine connue sous le sigle LCWR (Leadership Conference of Women Religious). Tout au long de leur histoire, ces religieuses ont développé  et développent encore une large mission éducative en faveur de la dignité de beaucoup de personnes et de groupes à l’intérieur et hors des États-Unis. Lire la suite