À propos de Carmen Chouinard

Doctorante en science des religions (Université de Montréal), détentrice d’une maîtrise en philosophie (Université Laval) et chargée de cours à l’Université de Montréal, Carmen Chouinard est porte-parole du Centre Islamique Libanais et membre de Maria’M, un groupe de dialogue féministe entre chrétiennes et musulmanes. Sa recherche doctorale porte sur les féminismes des femmes croyantes des religions abrahamiques au Québec.

Les féminismes et les femmes croyantes musulmanes au Québec

Intervention de Carmen Chouinard au Forum mondial théologie et libération [FMTL] à l’intérieur du panel « Féminisme, questions du genre et intersectionnalité des oppressions. », le 8 août 2016.

Carmen ChouinardUne triple occultation des femmes croyantes au Québec
L’approche intersectionnelle permet de constater que depuis la Révolution tranquille, les femmes croyantes du Québec sont occultées de trois façons :
1- la sécularisation a circonscrit l’influence des croyants (femmes et hommes) aux lieux de culte et à la sphère privée;

2- les féminismes québécois ont pour la plupart évacué la religion (dernier bastion du patriarcat) et les femmes croyantes;
3- certaines communautés de foi sont souvent structurées selon une hiérarchie patriarcale et elles tiennent les femmes à l’écart de plusieurs fonctions, dont celle de rabbin, de prêtre, d’imam.
Pour contrer ces occultations, l’herméneutique féministe des livres saints est une, sinon la piste à suivre. Pour ce faire, un regard anticolonial, antiraciste de ces herméneutiques est proposé et illustre bien les efforts des femmes croyantes musulmanes pour participer pleinement aux débats sociétaux et à la justice sociale. Lire la suite