À propos de Anne Létourneau

Détentrice d’un doctorat en sciences des religions avec concentration en études féministes (UQÀM, 2015) et chercheuse postdoctorale à l’université Temple (Philadelphie), Anne Létourneau a obtenu la bourse de recherche Alice Wilson de la Société royale du Canada à l’automne 2015. Dans ses travaux d’exégèse féministe, elle explore l’articulation du genre, de la sexualité, de l’ethnicité et de la violence dans les représentations de femmes de la Bible.

Dans l’œil de Hagar : une théologie de la survie (Gn 16)

Anne LétourneauAu chapitre 16 du livre de la Genèse, Hagar, esclave égyptienne, fuit dans le désert pour échapper aux mauvais traitements infligés par Saraï1, sa maîtresse. À proximité d’une source, sur la route de Shour, vers l’Égypte, la jeune femme enceinte fait l’expérience d’une théophanie. Elle rencontre un messager de YHWH qui lui ordonne de retourner vers Saraï, lui annonce une descendance nombreuse et surtout son fils à naître, Ishmaël. Cette rencontre mène Hagar à une pratique théologique tout à fait singulière alors qu’elle entreprend de nommer Dieu : El-Ro’î. Je propose ici une lecture qui prolonge le travail d’exégètes féministes, womanistes et postcoloniales, en suivant la trace des regards posés par Hagar dans le récit de Gn 16. Ses expériences visuelles, dont les oppressions liées au genre, à la classe et à l’ethnicité sont constitutives, en particulier dans ses interactions avec Saraï (v. 4-6), sont déterminantes dans sa rencontre avec Dieu et la « théologie expérientielle » qu’elle en dégage. Lire la suite