Le Réveil des femmes en Suisse et en France, dans la société et dans l’Église

Ces temps-ci, printemps-été 2011, on semble assister en Suisse et en France à un réveil de l’esprit féministe. La journée du 14 juin a été marquée dans toute la Suisse par des manifestations, des actions ciblées, comme des coups de sifflet dans les entreprises et les lieux de travail, pour signaler que les revendications féministes d’il y a vingt ou trente ans, telles que l’égalité des salaires ou la parité femmes-hommes dans les entreprises ne sont toujours pas acquises. En ce qui concerne les salaires, on note une disparité de salaire entre hommes et femmes pour un travail de valeur égale que l’on peut chiffrer à environ 20%. Des femmes de plus en plus nombreuses doivent « se contenter » de travail à temps partiel, en raison des conditions économiques ou à cause du manque de places dans les garderies, ce qui les rend de plus en plus vulnérables à la précarité. Une des revendications principales a donc été de créer des garderies en plus grand nombre ainsi que d’offrir un accueil extra-scolaire aux enfants en âge de fréquenter les écoles primaires. On a demandé aussi une extension du congé de maternité aux pères qui veulent rester auprès des enfants en bas âge. Rappelons qu’en Suisse on n’accorde un congé de paternité que dans la fonction publique, où celui-ci est limité à cinq jours. Beaucoup de ces revendications sont également faites en  France voisine où il semble aussi que le travail des femmes soit voué à la précarité. Lire la suite