Alternative Text

A propos Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 15 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

Des femmes et des enfants à la dernière Cène

Que de fois n’avons-nous pas entendu des commentaires concernant les illustrations du dernier repas de Jésus, représentations abondantes dans notre très catholique société québécoise du siècle dernier : « Où sont les femmes? »; « Il y avait sûrement des femmes pour ce repas »; « Pensez que des hommes juifs de cette époque auraient préparé un repas? ». Qu’avons-nous retenu des illustrations qu’on nous a alors présentées? Qu’est-ce que notre mémoire en a absorbé avec les conséquences qui en découlent et ce, dans une Église qui en véhicule la représentation comme vérité? C’est ce à quoi tente de répondre la moniale bénédictine Joan Chittister dans un de ses textes (1999) « Un image vaut mille mots » y rappelle-t-elle.

Lire la suite

L’accès des femmes aux ministères ordonnés dans l’Église catholique : une question non réglée!

Le 25 mars, une date à ne pas oublier

Le 25 mars est jour de prière et de sensibilisation à la question de l’ordination des femmes par les groupes militant pour l’accessibilité des femmes à tous les ministères ecclésiaux. Unissons nos coeurs à toutes ces chrétiennes et ces chrétiens du monde entier qui se réuniront pour rappeler l’urgence d’ouvrir le débat sur cette question dans l’Institution catholique. Lire la suite

Des femmes diacres, hier, aujourd’hui, demain

 Une réflexion et un guide d’étude

Femmes et Ministères milite pour l’accessibilité des femmes à tous les ministères dans l’Église catholique. Si la question de l’ordination des femmes à la prêtrise n’est pas encore envisageable par les autorités romaines, celle de l’ordination au diaconat permanent est sérieusement à l’étude. Dans un ouvrage intitulé Des femmes diacres, hier, aujourd’hui, demain, trois spécialistes analysent cette question : Gary Macy revisite l’histoire du diaconat, William T. Ditewig analyse le renouveau opéré depuis Vatican II et Phyllis Zagano réfléchit sur les possibilités d’avenir des femmes dans ce ministère.
Vous pouvez vous procurer cet ouvrage chez Novalis en version papier ou en version numérique ou chez  Les éditions du Cerf.

Pour permettre une bonne compréhension et un échange sur ce sujet, nous publions une traduction d’un guide de lecture et d’échange en petits groupes. Ce guide a été élaboré par Donna L. Ciangio, OP, et Sandra De Masi, SSJ, et traduit et adapté par Pauline Jacob.
Il s’intitule Une réflexion et un guide d’étude.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire un don
à Femmes et Ministères ou au Fonds de recherche Phyllis Zagano.

Célébrer 25 ans d’admissibilité des femmes à la prêtrise!

Le 12 mars 1994, une première femme était ordonnée prêtre dans l’Église anglicane d’Angleterre. Un 25 ans qui fait l’envie de plusieurs catholiques, femmes et hommes!… Dans le cadre de cet anniversaire, Justin Welby, archevêque de Canterbury, a animé une célébration spéciale à la chapelle du Lambeth Palace pour rappeler cet événement. Y étaient entre autres présentes : Libby Lane, la première femme évêque britannique, Angela Berners-Wilson, la première femme à être ordonnée dans l’Église d’Angleterre et Isabelle Hamley, aumônière à l’archevêché de Cantorbéry, Plus de 80 femmes prêtres avaient été invitées à cette célébration. Lire la suite

Des rayons de soleil et des nuages au coeur de l’Église

Actuellement, au pays du Québec, mon pays, c’est l’automne. Grisailles et soleil s’entremêlent et se manifestent chacun leur tour. Il en est de même dans mon Église. Le Synode des évêques ayant pour thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » vient de se terminer avec ses zones de soleil et ses zones d’ombre. Il rassemblait « 267 membres votants – cardinaux, évêques, 18 prêtres et 2 frères religieux – et 72 experts et observateurs, dont une douzaine d’hommes et de femmes de moins de 30 ans (Wooden, 2018) et 8 religieuses dont 3 appartenant à l’Union internationale des supérieures générales [UISG]. Grâce à la technologie et à la contribution de différents groupes, nous avons pu suivre à distance ce qui se vivait à Rome à l’intérieur de ce Synode. Le blogue de FutureChurch alimenté quotidiennement par Debora Rose-Milavec et le dossier Synode des jeunes du National Catholic Reporter ont été particulièrement éclairants. Même s’il reste difficile de commenter cet événement sans y avoir participé, je me permettrai quelques réflexions et constatations qu’il m’inspire. Lire la suite

Un rassemblement œcuménique international sur le rôle des diacres dans l’Église

Un rassemblement œcuménique international se penchera sur le rôle des diacres dans l’Église lors d’un congrès qui se tiendra au Campion College à Regina (Saskatchewan, Canada) du 10 au 13 mai 2018. La rencontre réunira des anglicans, des catholiques romains et des catholiques ukrainiens. Le congrès est parrainé par le diocèse anglican de Qu’Appelle (Saskatchewan, Canada) et celui de l’archidiocèse catholique romain de Regina. Lire la suite

Une triste nouvelle : décès de Gregory Baum

Le théologien Gregory Baum est décédé à Montréal ce mercredi 18 octobre 2017 à l’âge de 94 ans. Il avait agi comme expert lors du concile Vatican II.

Baum était sensible à la question des femmes en Église. En 1989, il écrivait un article concernant « La lettre apostolique Mulieris dignitatem » dans la revue Concilium. Il y développait l’idée que Jean‑Paul II aurait pu ouvrir le débat concernant l’ordination des femmes, que Mulieris dignitatem (1988) avait les ingrédients de base qui l’auraient permis. Baum y rappellait que cette lettre de Jean‑Paul II avait souligné l’ordre nouveau apporté par Jésus-Christ dans la conception des rôles des femmes et des hommes et dans sa promotion de la vraie dignité de la femme. Sa réflexion aurait pu déboucher sur l’ordination des femmes, véritable signe des temps.

Pauline Jacob,
l
e 20 octobre 2017

Des femmes, icônes du Christ

Communication présentée dans le cadre du congrès conjoint de la Société canadienne de théologie [SCT] et de l’Association catholique des études bibliques au Canada [ACÉBAC] tenu à l’Université Laval (Québec) du 5 au 7 juin 2017. Thème de ce congrès : « Égalité femme-homme et genre. Approches théologiques et bibliques »

Introduction

Les prêtres, icônes du Christ, un thème que plusieurs trouvent dépassé, mais que l’Institution ecclésiale catholique chérit particulièrement; d’où l’importance de s’y arrêter. L’Église catholique en fait en quelque sorte le noyau autour duquel gravite l’argumentation interdisant aux humains nés dans un corps de femme de représenter le Christ. Pour être icône du Christ dans l’Église catholique, la condition préalable est d’être de sexe masculin. Les femmes ne peuvent agir in persona Christi à cause de leur identité sexuelle. Parce que femmes, elles sont donc exclues des ministères ordonnés. Cette exclusion, fortement remise en question par plusieurs théologiennes et théologiens, s’appuie sur la conception romaine de la nature et du rôle des hommes et des femmes. La grille d’analyse qu’offre le genre et l’analyse du témoignage de celles qui ont perçu une invitation à suivre le Christ sur la voie de la prêtrise permettent d’éclairer cette problématique. Ces deux volets – genre et expérience des femmes – constituent le coeur de cette intervention. Lire la suite

L’Ecclesia des femmes en Asie [EWA]

L’Ecclesia des femmes en Asie [EWA] est un forum de théologiennes asiatiques et de femmes oeuvrant dans l’univers de la théologie catholique en Asie. Ses membres travaillent à la formation de communautés ecclésiales inclusives et justes en faisant de la théologie à partir du point de vue des femmes asiatiques. Elles oeuvrent également pour la reconnaissance des femmes catholiques d’Asie comme des partenaires égales dans la vie de l’Église. Lire la suite

Trois nouvelles docteures en sciences des religions à l’Institut d’études religieuses de l’Université de Montréal

Félicitations à ces trois nouvelles docteures en sciences des religions : Carmen Chouinard, Tanja Riikonen et Josette Nonone.

Notre liste compte maintenant 127 femmes docteures en théologie, sciences religieuses, droit canonique, sciences des religions et domaines connexes. Des compétences multiples et diversifiées dans ces secteurs! Ces femmes ont un lien avec des universités francophones ou bilingues du Québec et du Canada. Elles y ont fait leur doctorat, y enseignent ou y ont enseigné. Lire la suite