À propos de Pauline Jacob

Théologienne féministe, Pauline Jacob détient un Ph. D. en théologie pratique et une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d'« Appelées aux ministères ordonnés » (Novalis, 2007), coauteure de « L’ordination des femmes » (Médiaspaul, 2011) et a à son actif plusieurs articles. Elle poursuit depuis plus de 15 ans des recherches sur l'ordination des femmes dans l’Église catholique et est très active à l’intérieur du réseau Femmes et Ministères.

Des femmes, icônes du Christ

Communication présentée dans le cadre du congrès conjoint de la Société canadienne de théologie [SCT] et de l’Association catholique des études bibliques au Canada [ACÉBAC] tenu à l’Université Laval (Québec) du 5 au 7 juin 2017. Thème de ce congrès : « Égalité femme-homme et genre. Approches théologiques et bibliques »

Introduction

Les prêtres, icônes du Christ, un thème que plusieurs trouvent dépassé, mais que l’Institution ecclésiale catholique chérit particulièrement; d’où l’importance de s’y arrêter. L’Église catholique en fait en quelque sorte le noyau autour duquel gravite l’argumentation interdisant aux humains nés dans un corps de femme de représenter le Christ. Pour être icône du Christ dans l’Église catholique, la condition préalable est d’être de sexe masculin. Les femmes ne peuvent agir in persona Christi à cause de leur identité sexuelle. Parce que femmes, elles sont donc exclues des ministères ordonnés. Cette exclusion, fortement remise en question par plusieurs théologiennes et théologiens, s’appuie sur la conception romaine de la nature et du rôle des hommes et des femmes. La grille d’analyse qu’offre le genre et l’analyse du témoignage de celles qui ont perçu une invitation à suivre le Christ sur la voie de la prêtrise permettent d’éclairer cette problématique. Ces deux volets – genre et expérience des femmes – constituent le coeur de cette intervention. Lire la suite

L’Ecclesia des femmes en Asie [EWA]

L’Ecclesia des femmes en Asie [EWA] est un forum de théologiennes asiatiques et de femmes oeuvrant dans l’univers de la théologie catholique en Asie. Ses membres travaillent à la formation de communautés ecclésiales inclusives et justes en faisant de la théologie à partir du point de vue des femmes asiatiques. Elles oeuvrent également pour la reconnaissance des femmes catholiques d’Asie comme des partenaires égales dans la vie de l’Église. Lire la suite

Trois nouvelles docteures en sciences des religions à l’Institut d’études religieuses de l’Université de Montréal

Félicitations à ces trois nouvelles docteures en sciences des religions : Carmen Chouinard, Tanja Riikonen et Josette Nonone.

Notre liste compte maintenant 127 femmes docteures en théologie, sciences religieuses, droit canonique, sciences des religions et domaines connexes. Des compétences multiples et diversifiées dans ces secteurs! Ces femmes ont un lien avec des universités francophones ou bilingues du Québec et du Canada. Elles y ont fait leur doctorat, y enseignent ou y ont enseigné. Lire la suite

L’accessibilité des femmes à tous les ministères, une porte cadenassée dans l’Église catholique?

Conférence donnée à Ottawa au congrès du Catholic Network for Women’s Equality [CNWE], le 28 mai 2017.

La question de l’ordination des femmes fait toujours couler beaucoup d’encre dans nos régions comme à l’échelle plantaire. Elle est intiment liée à l’ensemble de la thématique d’égalité entre les hommes et les femmes; d’où l’importance de nous y arrêter.

L’accessibilité des femmes à tous les ministères, une porte ouverte ou fermée dans l’Église catholique? Malgré un souhait exprimé et des gestes d’ouverture pour une présence accrue de femmes dans les fonctions ecclésiales, le pape François a réaffirmé l’impossibilité pour les femmes d’accéder à la prêtrise. Que nous révèle cette prise de position? La porte de l’institution est-elle réellement cadenassée ou est-elle entrouverte malgré les apparences? Y a-t-il des pistes d’espérance pouvant malgré tout émerger de ce refus? Que pouvons-nous apprendre du passé de l’Église pour éclairer son avenir? Pour tenter de répondre à ces questions, nous allons nous arrêter aux interventions de François concernant les femmes, analyser brièvement ce qu’elles nous révèlent concernant les femmes et l’ordination pour ensuite jeter un regard prospectif sur l’avenir pour les femmes dans l’Église. Lire la suite

Le Réseau des Forums André-Naud, 10 ans d’existence

sigle-rfanLe Réseau des Forums André-Naud [RFAN] fête son dixième anniversaire. Tel que décrit sur son site Web, le RFAN « rassemble des chrétiens et des chrétiennes engagés dans l’agir de l’Église catholique. C’est une organisation qui vise à promouvoir la liberté de pensée et d’expression dans l’Église. Il fournit à ses membres des ressources de formation et de réflexion permanente et un cadre souple pour une prise de parole publique, collective et responsable. » Le Réseau regroupe des équipes locale de Gatineau , Joliette, Montréal, Saint-Jean/Longueuil, Saint-Jérôme, Trois-Rivières/Nicolet. Lire la suite

Création d’une association réservée aux femmes au Vatican

drapeau-du-vaticanPlus de 750 femmes, laïques et religieuses, sont actuellement en fonction dans la cité vaticane, le plus petit État au monde. S’est formée dernièrement une association d’entraide, de solidarité entre femmes, l’association Donne in Vaticano [Femmes au Vatican] afin de favoriser la croissance humaine et professionnelle de ces employées, comme le rappelle Radio-Vatican. « Il ne s’agit pas d’un syndicat, mais d’une association de solidarité et d’amitié », précise Romilda Ferrauto, vice-présidente et cofondatrice de Donne in Vaticano et ancienne rédactrice en chef de la section francophone de Radio Vatican. L’association a été officiellement enregistrée au registre des entités civiles de l’État de la Cité du Vatican, le 1er septembre dernier. Elle comptait 50 femmes inscrites au 1er décembre. Lire la suite

Décès de Jacques Grand’Maison, solidaire de la cause des femmes

jacques-grandmaisonJacques Grand’Maison, prêtre, théologien, sociologue, professeur émérite de l’Université de Montréal est décédé à Saint-Jérôme tôt le matin du 6 novembre 2016 à l’âge de 84 ans. Il a été professeur à l’Université de Montréal (1968-1997) et pasteur de paroisse (1984-2015). Il a publié plus d’une cinquantaine d’ouvrages et a pris l’initiative de mettre sur pied de nombreux projets collectifs sociaux et pastoraux. Il laisse à l’histoire moderne du Québec un précieux héritage (Service des communications, Diocèse de Saint-Jérôme). Lire la suite

Tout a commencé par la désobéissance de certains évêques

pauline-jacob-6Des femmes prêtres reconnues depuis 40 ans dans l’Église épiscopale des États-Unis

Le 16 septembre 1976, l’Église épiscopale des États-Unis, une partie de la Communion anglicane mondiale, reconnaissait officiellement l’accessibilité de femmes à la prêtrise. Le 30 novembre de la même année, l’Église anglicane du Canada ordonnait six femmes prêtres grâce au travail de sensibilisation réalisé par Edward W. Scott, alors primat de l’Église anglicane du Canada (Fletcher-Marsh, 1995, p. 109‑111). Ces deux événements méritent d’être soulignés. Il sera davantage question dans ce texte des femmes de l’Église épiscopale des États-Unis dans la foulée d’un article de Winston W. Wiley (2016). Lire la suite

Les mouvements féministes chrétiens québécois : persévérance et créativité

Un appel à la solidarité : un autre monde est nécessaire pour une égalité
des hommes et des femmes dans l’Église

Intervention de Pauline Jacob au Forum mondial théologie et libération [FMTL] à l’intérieur du panel « Transformer les religions et les théologies kyriarcales : approches féministes », le 8 août 2016.

Pauline Jacob 3Afin de faciliter la compréhension de personnes originaires d’autres pays, voici une petite précision. En plus des sociétés autochtones, le Canada compte deux grandes sociétés : l’une anglophone et l’autre francophone; et la majorité francophone réside dans la province de Québec.

Au Québec, le féminisme chrétien est bien vivant. Il a été et continue d’être alimenté dans les milieux universitaires et dans des groupes de femmes. C’est de ceux-ci dont il sera davantage question ici, me limitant à la tradition catholique francophone, majoritaire au Québec. L’accent sera mis sur la réalité des femmes oeuvrant dans l’institution catholique. Elles font partie de notre société et sont souvent oubliées. En effet, dans l’ensemble des institutions de l’univers séculier québécois, les femmes ont obtenu, du moins en principe, l’égalité avec les hommes; mais ce n’est pas le cas dans l’Église catholique. Lire la suite