À propos de Odette Mainville

Odette Mainville est bibliste et professeure retraitée de la faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal

Le pontificat de François : inquiétant pour la cause des femmes

Odette Mainville 2Depuis le début de son pontificat, François ne cesse d’étonner par ses prises de position audacieuses. Les médias sont à l’affût de ses moindres faits et gestes. Partout on chante ses louanges. Son charisme rayonne sur le monde entier. Une brise nouvelle souffle donc dans l’Église et suscite les plus grands espoirs d’une réforme en profondeur au sein de l’institution. Lire la suite

Vierge… à perpétuité?

« Tout discours mariologique est avant tout un discours christologique », disait le Professeur Bergeron à un groupe d’étudiant(e)s. Cela se vérifie effectivement tout autant dans les énoncés néotestamentaires sur Marie que dans les énoncés doctrinaux à son sujet au cours de la tradition chrétienne. Mais cela nous condamne-t-il pour autant à n’avoir d’elle que la mémoire iconographique d’une vierge éthérée? Il semble, au contraire, possible de retracer derrière le texte biblique les traits humains d’une femme, épouse et mère, qui s’inscrit pleinement dans de la lignée de son sexe. Lire la suite

La liberté que Jésus a donnée aux femmes

Quand la mort ravit un être tendrement aimé, qui a marqué notre vie, nous aimons  en faire mémoire. Des souvenirs ressassés, il émerge souvent ce qui, de  lui, a le plus contribué à nous faire grandir. La mise en scène fictive que voici rassemble  des femmes dont le destin a été transformé par le passage de Jésus. Elles sont là,  Marie de Magdala , la femme « adultère », la Samaritaine, la femme hémorroïsse, Marthe  et sa soeur Marie, chacune cherchant les mots pour dire le don le plus précieux reçu  de lui. Écoutons-les se souvenir[1].  Lire la suite

La célébration du Mémorial de la Cène sans discrimination

Cet article [1]   prend appui sur le texte de 1 Co 11,23-36, lequel reflète une pratique communautaire du Mémorial de la Cène remontant aux toutes premières décennies de l’Église. Il fera d’abord un bref rappel de la situation dénoncée par Paul et en dégagera les implications éthiques. Il verra ensuite à retracer l’ancrage théologique de la célébration du Mémorial. Il suggérera enfin quelques pistes herméneutiques susceptibles de favoriser une pratique éclairée du Mémorial dans les groupes d’appartenance chrétienne. Ces pistes rejoindront nécessairement des sensibilités et préoccupations féministes.  Lire la suite